La Liberté

23.08.2018

Affaire Argento: l'accusateur Jimmy Bennett sort de son silence

Asia Argento est une des figures de proue du mouvement #MeToo (archives). © KEYSTONE/AP Invision/VIANNEY LE CAER
Asia Argento est une des figures de proue du mouvement #MeToo (archives). © KEYSTONE/AP Invision/VIANNEY LE CAER


23.08.2018

L'acteur Jimmy Bennett, qui a accusé Asia Argento de l'avoir agressé sexuellement en 2013, a déclaré mercredi être resté silencieux jusqu'ici par "honte et peur" de parler publiquement. L'actrice italienne, figure de proue du mouvement #MeToo, rejette les accusations.

"Je n'ai pas parlé publiquement de cette histoire au début, car j'ai choisi de le faire en privé avec la personne qui m'a fait du tort", a ajouté l'acteur et musicien rock de 22 ans dans une déclaration publiée sur son compte Instagram.

"J'étais mineur à l'époque (...) Je croyais qu'une telle situation, pour un homme, dans notre société, serait stigmatisée. Je ne pensais pas que les gens comprendraient ce qui s'est passé du point de vue d'un adolescent". Mais "le traumatisme a refait surface" après que l'actrice italienne se soit présentée elle-même comme victime de Harvey Weinstein, a-t-il souligné.

Agressé dans une chambre d'hôtel

Ces premières déclarations publiques de Jimmy Bennett interviennent après un démenti d'Asia Argento, qui a nié mardi "avoir jamais eu de relation sexuelle avec M. Bennett".

Les accusations de l'acteur, de vingt ans plus jeune que Mme Argento, ont été révélées dimanche par le New York Times, à partir de documents envoyés au quotidien par une source anonyme.

Selon ces documents, l'actrice aurait agressé sexuellement M. Bennett lorsqu'il avait 17 ans, dans une chambre d'hôtel de Californie. Elle aurait ensuite essayé d'étouffer l'affaire en lui versant 380'000 dollars.

Si Asia Argento a nié toute relation sexuelle avec M. Bennett, elle a reconnu lui avoir versé de l'argent, par amitié et uniquement pour l'aider face à des difficultés financières.

Les accusations à son encontre ont jeté un pavé dans la mare du mouvement #MeToo, dont elle était jusqu'ici une des figures de proue. Elle fut l'une des premières, en octobre dernier, à accuser Harvey Weinstein de l'avoir violée, en 1997.

Depuis, près de 100 femmes ont accusé l'ex-puissant producteur de cinéma d'agressions sexuelles, entraînant un vaste mouvement de dénonciation des abus sexuels commis par des hommes de pouvoir de tous les milieux.

ats, afp

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00