La Liberté

24.09.2020

Alain Berset ouvre le Zurich Film Festival malgré la pandémie

Malgré la crise du coronavirus, le Zurich Film Festival accueille un certain nombre de stars pour sa 16e édition, comme ici la chanteuse canadienne Shania Twain, présente pour l'ouverture du festival. © KEYSTONE/ENNIO LEANZA
Malgré la crise du coronavirus, le Zurich Film Festival accueille un certain nombre de stars pour sa 16e édition, comme ici la chanteuse canadienne Shania Twain, présente pour l'ouverture du festival. © KEYSTONE/ENNIO LEANZA
Partager cet article sur:
24.09.2020

Alain Berset a ouvert jeudi soir le Zurich Film Festival. Le ministre de la culture s'est réjoui de la devise de cette 16e édition: "Le virus marque notre quotidien, mais il ne le domine pas." Au total, 164 films de 47 pays attendent les cinéphiles jusqu'au 4 octobre.

Le ZFF est le premier festival international du film à maintenir son programme cette année malgré le coronavirus et les mesures de protection contre la pandémie. En cela, il s'illustre par son entêtement et son message clair, salue Alain Berset. Le fait que le Covid-19 marque notre quotidien, mais ne le domine pas est "une différence fine, mais décisive", a souligné le conseiller fédéral en rappelant l'importance de ce type d'évènements pour la société.

Le socialiste s'exprimait avant la projection du film d'ouverture hors compétition "Wanda, mein Wunder" ("Wanda, mon miracle") de la Suissesse Bettina Oberli. Cette tragicomédie raconte l'histoire d'une mère de famille polonaise qui laisse ses enfants au pays pour aller s'occuper d'un septuagénaire victime d'un AVC sur la côte dorée zurichoise.

Programme français hors compétition

Au total, 164 films dont 14 suisses sont projetés en dix jours à Zurich. Trente-huit oeuvres se disputent trois différentes récompenses: l'Oeil d'or du meilleur film germanophone, celui de la meilleure fiction internationale et celui du meilleur documentaire international.

Parmi les 47 pays représentés, les nations scandinaves sont fortement représentées en compétition, avec trois documentaires sur douze - dont l'incontournable "I am Greta" - et quatre fictions sur quatorze. En outre, les films réalisés par des femmes sont majoritaires dans les trois catégories. Par ailleurs, un programme spécial de 14 films est consacré à des jeunes cinéastes français.

Johnny Depp et Juliette Binoche

Coronavirus oblige, les grandes stars seront moins nombreuses cette année à fouler le tapis vert zurichois. L'acteur et réalisateur américain Johnny Depp a toutefois confirmé sa venue pour présenter, le 2 octobre, un documentaire qu'il a coproduit: "Crock of Gold: A Few Rounds with Shane McGowan" raconte l'histoire du groupe folk-punk irlandais The Pogues.

L'actrice française Juliette Binoche sera aussi présente à Zurich. Elle y recevra, le 30 septembre, un Oeil d'or pour l'ensemble de sa carrière. La même récompense est remise à la cinéaste française Maïwenn, à l'acteur allemand Til Schweiger et à l'actrice britannique Olivia Colman en son absence toutefois.

Le réalisateur suisse Rolf Lyssy recevra, lui, l'Oeil d'or d'honneur pour l'ensemble de son oeuvre. Le ZFF lui consacre aussi une rétrospective réunissant dix de ses films dont les inoubliables "Faiseurs de Suisses" (1978). Un autre prix d'honneur a d'ores et déjà été remis à l'actrice allemande Iris Berben.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00