La Liberté

12.12.2019

Allemagne: amende salée contre trois aciéristes pour entente

Selon l'office anticartel allemand, les majorations sujettes aux ententes représentaient "près de 20% à 25% du prix total" des tôles quarto, utilisées dans les chantiers navals, la construction de ponts, d'éoliennes ou de pipelines (archives). © KEYSTONE/EPA/FRIEDEMANN VOGEL
Selon l'office anticartel allemand, les majorations sujettes aux ententes représentaient "près de 20% à 25% du prix total" des tôles quarto, utilisées dans les chantiers navals, la construction de ponts, d'éoliennes ou de pipelines (archives). © KEYSTONE/EPA/FRIEDEMANN VOGEL
Partager cet article sur:
12.12.2019

Le gendarme allemand de la concurrence a annoncé jeudi avoir imposé une amende de 646 millions d'euros (environ 707 millions de francs) contre trois aciéristes, dont Thyssenkrupp, pour des ententes sur des prix.

Outre le groupe allemand, Ilsenburger Grobblech, une filiale de Salzgitter, et l'autrichien Voestalpine sont accusés de s'être entendus entre 2002 et 2016 sur "certaines majorations de prix" concernant un type spécifique d'acier, les tôles quarto, précise le Bundeskartellamt, ajoutant que les entreprises ont reconnu les pratiques incriminées.

Selon l'office anticartel, les majorations sujettes aux ententes représentaient "près de 20% à 25% du prix total" des tôles quarto, utilisées dans les chantiers navals, la construction de ponts, d'éoliennes ou de pipelines.

Voestalpine a indiqué avoir accepté de payer 65,5 millions d'euros -- une somme minorée en raison de sa coopération avec les autorités.

"L'origine des évènements se situe dans un passé lointain", a déclaré le groupe autrichien. "Les membres actuels du directoire n'étaient ni impliqués ni au courant."

Thyssenkrupp n'a pas détaillé le montant de son amende, mais expliqué qu'il était couvert par les provisions déjà inscrites au bilan. Si cette somme n'est pas non plus divulguée, le groupe a indiqué lors de son dernier rapport annuel 2018-2019 avoir augmenté ce poste comptable de "plus de 100 millions d'euros".

"Trois personnes" sont également visées par l'amende, précise l'office anticartel.

Un quatrième groupe également visé par l'enquête, l'allemand Dillinger Hüttenwerke, a échappé à une amende après avoir été la première des entreprises à coopérer avec les gendarmes de la concurrence.

Le Bundeskartellamt a déjà mené par le passé plusieurs enquêtes du même genre dans la branche acier, et a notamment condamné, en juillet 2018, six entreprises du secteur de l'acier inoxydable à une amende de 205 millions d'euros.

Récemment, il a infligé une amende de 100 millions d'euros au total aux trois constructeurs automobiles BMW, Daimler et Volkswagen pour des "pratiques anticoncurrentielles" dans l'achat d'acier long.

ats, awp, afp

suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00