La Liberté

11.01.2019

Après Trump, désistement d'Emmanuel Macron

Si Emmanuel Macron ne participera pas au forum de Davos, il réunira le 21 janvier à Versailles 150 patrons français et étrangers pour une nouvelle édition du sommet "Choose France" sur l'attractivité française. © KEYSTONE/AP POOL AFP/LUDOVIC MARIN
Si Emmanuel Macron ne participera pas au forum de Davos, il réunira le 21 janvier à Versailles 150 patrons français et étrangers pour une nouvelle édition du sommet "Choose France" sur l'attractivité française. © KEYSTONE/AP POOL AFP/LUDOVIC MARIN


11.01.2019

Nouvelle défection au Forum économique de Davos (WEF): après Donald Trump, l'Elysée a annoncé vendredi qu'Emmanuel Macron ne se rendrait pas au traditionnel rendez-vous de début d'année en raison de la crise des gilets jaunes.

Outre cette crise sociale qui touche actuellement la France, des raisons d'agenda sont invoquées par la présidence française.

Si le président ne participera pas au forum de Davos, qui rassemble le gotha de l'économie mondiale, il réunira le 21 janvier à Versailles 150 patrons français et étrangers pour une nouvelle édition du sommet "Choose France" sur l'attractivité française, précise l'Élysée.

Revitaliser les territoires

Ce choix s'inscrit aussi dans le contexte de la crise des "gilets jaunes", qui a mis en relief la nécessité de revitaliser des territoires appauvris.

L'objectif est de montrer en exemple des entreprises ayant bénéficié d'investissements étrangers, souligne la présidence. Emmanuel Macron compte aussi "faire de la pédagogie" auprès des groupes étrangers pour expliquer ses réformes en France.

C'est également pour lui l'occasion, au moment où aura commencé le "grand débat", concertation nationale voulue par le gouvernement, de montrer aux Français les bénéfices des investissements étrangers. Cela alors que le mouvement des "gilets jaunes" s'en prend régulièrement aux multinationales, accusées d'éviter de payer des impôts en France.

Participation pas systématique

Emmanuel Macron avait fait un long discours au WEF l'an passé, mais les présidents français ne participent pas systématiquement à ce rendez-vous, qui aura lieu cette année du 21 au 25 janvier.

Son désistement intervient après celui de Donald Trump jeudi. La paralysie partielle de l'administration fédérale américaine est à la base de cette décision. Le grand raout politico-économique est prévu du 21 au 25 janvier dans la station grisonne.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00