La Liberté

30.09.2020

Artiste figée durant 24 heures face au Monument du lion à Lucerne

Bicentenaire l'an prochain, le Monument du lion à Lucerne rend hommage aux Gardes suisses tombés pour le roi de France face aux révolutionnaires dans le Jardin des Tuileries en 1792 (archives). © KEYSTONE/GAETAN BALLY
Bicentenaire l'an prochain, le Monument du lion à Lucerne rend hommage aux Gardes suisses tombés pour le roi de France face aux révolutionnaires dans le Jardin des Tuileries en 1792 (archives). © KEYSTONE/GAETAN BALLY
Avec sa performance, l'artiste Barbara Kiener veut rappeler au public les conséquences de la guerre et dénoncer l'attentisme de la communauté internationale. © KEYSTONE/URS FLUEELER
Avec sa performance, l'artiste Barbara Kiener veut rappeler au public les conséquences de la guerre et dénoncer l'attentisme de la communauté internationale. © KEYSTONE/URS FLUEELER
Partager cet article sur:
30.09.2020

Figée sur un radeau dans la position d'un lion, l'artiste Barbara Kiener proteste contre "l'inaction" face aux réfugiés qui risquent leur vie en Méditerranée. Depuis mercredi matin et pour 24 heures, elle marque ainsi le Monument du lion à Lucerne de sa présence.

Aucune pause n'est programmée durant la performance de l'artiste figée à bord de son embarcation de fortune sur l'étang du monument. Pour s'alimenter, elle n'a prévu que de l'eau qu'elle a prise avec elle sur son radeau. Barbara Kiener s'est préparée physiquement et mentalement pour tenir le coup, indiquent les organisateurs à Keystone-ATS.

L'artiste se produit en vue du bicentenaire du Monument du lion l'an prochain. Sa performance fait partie d'une série d'évènements que la Kunsthalle de Lucerne propose à cette occasion.

Depuis 1821, un lion agonisant, taillé dans la roche d'une ancienne carrière, trône au-dessus d'un étang dans un parc à Lucerne. Monument parmi les plus visités en Suisse, il rend hommage à un régiment de Gardes suisses au service du roi de France. Ces mercenaires sont tombés en 1792 dans le Jardin des Tuileries, à Paris, face aux révolutionnaires.

A sa façon, l'artiste Barbara Kiener veut rappeler au public les conséquences de la guerre. Sa posture figée et muette constitue une critique de l'attentisme de l'humanité attendant des temps meilleurs sur les plans politique, sociétal et humain. Elle incarne la paralysie face aux tragédies qui se produisent en Mer méditerranée et partout où la guerre fait rage.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00