La Liberté

06.09.2018

Asia Argento exclue du jury du "X Factor" italien

Asia Argento apparaîtra dans les premiers épisodes de la version italienne de "XFactor", déjà tournés (archives). © KEYSTONE/AP Invision/VIANNEY LE CAER
Asia Argento apparaîtra dans les premiers épisodes de la version italienne de "XFactor", déjà tournés (archives). © KEYSTONE/AP Invision/VIANNEY LE CAER


06.09.2018

L'actrice italienne Asia Argento a été exclue mercredi du jury de la version italienne de "X Factor". L'une des principales accusatrices du producteur déchu Harvey Weinstein est elle-même accusée d'avoir agressé sexuellement le jeune acteur Jimmy Bennett.

"D'un commun accord avec Asia Argento, Sky Italia et FremantleMedia Italia ont décidé d'interrompre la collaboration avec l'artiste pour encadrer les concurrents", ont annoncé les producteurs dans un communiqué à la veille du lancement de la 12e saison du télécrochet musical.

Asia Argento apparaîtra dans les premiers épisodes de cette saison, ceux déjà tournés sur la sélection des candidats, mais pour ne pas "détourner l'attention", elle ne participera pas aux émissions d'élimination qui doivent suivre.

380'000 dollars versés

En août, le New York Times avait révélé que l'actrice italienne de 42 ans, personnalité sulfureuse et figure de proue du mouvement #MeToo, avait été accusée d'agression sexuelle par Jimmy Bennett. Selon le quotidien américain, un accord portant sur une somme de 380'000 dollars a ainsi conclu avec ce jeune acteur, qui assure qu'Asia Argento l'a agressé sexuellement dans une chambre d'hôtel en Californie en 2013.

Asia Argento a démenti toute relation sexuelle avec le jeune homme, aujourd'hui âgé de 22 ans. Elle a affirmé lui avoir versé de l'argent dans le seul but de l'aider à un moment où il était en difficulté. Selon plusieurs médias américains, elle a désormais interrompu le versement de la somme convenue et entend contester leur accord devant la justice.

Fille du réalisateur italien Dario Argento, l'actrice n'a pas toujours eu bonne presse en Italie, où son franc-parler est parfois mal accueilli. Elle avait ainsi annoncé l'année dernière son intention de s'éloigner quelque temps de son pays en raison d'un "climat de tension plutôt assez pesant" en Italie, où le mouvement #MeToo est resté relativement discret.

ats, afp

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00