La Liberté

Berne va plancher sur le système de financement du cinéma suisse

Le conseiller fédéral Alain Berset n'a pas manqué l'ouverture du Festival du film de Locarno mercredi soir. © KEYSTONE/URS FLUEELER
Le conseiller fédéral Alain Berset n'a pas manqué l'ouverture du Festival du film de Locarno mercredi soir. © KEYSTONE/URS FLUEELER
Le conseiller fédéral Alain Berset avait rendez-vous avec la presse au Festival du film de Locarno jeudi matin. © KEYSTONE/URS FLUEELER
Le conseiller fédéral Alain Berset avait rendez-vous avec la presse au Festival du film de Locarno jeudi matin. © KEYSTONE/URS FLUEELER


Publié le 04.08.2022
Partager cet article sur:


Le oui des Suisses à la Loi Netflix en mai dernier va permettre d'irriguer la production du cinéma suisse. Berne se propose de repenser le système de financement du 7e art.

"Le cinéma suisse a le vent en poupe avec des films très présents dans les festivals internationaux cette année, avec onze à la Berlinale et trois à Cannes", a déclaré Alain Berset en ouvrant la conférence de presse jeudi à Locarno. Il n'a pas pour autant occulté les défis et les difficultés que rencontre ce secteur, comme le reste de la culture.

Les recettes des salles de cinéma sont en forte baisse, car le streaming gagne du terrain, une tendance qui s'est encore accentuée avec la pandémie. Fin juillet, l'Office fédéral de la statistique a annoncé que la fréquentation des cinémas suisses au premier semestre 2022 était inférieure de 35% à celle de la même période en 2019.

Chiffre d'affaires de Netflix supérieur à celui des salles

L'un des principaux défis du cinéma est précisément la transformation numérique, a souligné Carine Bachmann, directrice de l'Office fédéral de la culture (OFC), estimant qu'il s'agit d'"un moment crucial pour le financement du secteur audiovisuel".

"Les possibilités de création numérique sont innombrables", a-t-elle déclaré, citant l'exemple de Netflix, qui "réalise en Suisse un chiffre d'affaires supérieur à celui de toutes les salles de cinéma réunies".

Grâce à la manne des plateformes après le oui à la Loi Netflix, estimée à 18 millions de francs par l'OFC, "la compétitivité du cinéma suisse devrait augmenter", a souligné Alain Berset.

Avec l'arrivée de ces nouveaux moyens, l'OFC juge que c'est le bon moment pour lancer une étude sur le financement du secteur audiovisuel en Suisse. La branche cinématographique a été associée à l'étude et les premiers détails seront présentés en janvier dans le cadre des Journées de Soleure.

La fonction sociale de la culture

Le conseiller fédéral a souligné la fonction sociale de la culture dans une société de plus en plus polarisée : "La culture permet la compréhension", a-t-il relevé. Sans oublier qu'elle offre d'importants "espaces de réflexion et de liberté".

Le ministre de la culture a encore présenté les principaux accents du message culture 2025-2028, comme des systèmes d'encouragement plus souples, de meilleures conditions de travail et une interaction plus efficace entre les différentes instances d'encouragement.

La maîtrise de l'évolution numérique, la gestion du patrimoine culturel et la question de la durabilité sont également des points forts du message culturel en cours d'élaboration, a-t-il poursuivi. Au printemps 2023, le message culture sera présenté au Conseil fédéral avant d'être mis en consultation.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11