La Liberté

25.07.2018

Boeing rattrapé au 2e trimestre par les coûts du ravitailleur KC-46

Les résultats trimestriels de l'avionneur américain Boeing ont été affectés par les coûts liés au développement de son avion ravitailleur KC-46 (archives). © KEYSTONE/AP/ELAINE THOMPSON
Les résultats trimestriels de l'avionneur américain Boeing ont été affectés par les coûts liés au développement de son avion ravitailleur KC-46 (archives). © KEYSTONE/AP/ELAINE THOMPSON


25.07.2018

L'avionneur Boeing a annoncé mercredi un bond de 25,5% à 2,2 milliards de dollars du bénéfice net au deuxième trimestre, mais ce profit a été rogné par deux charges d'un montant total de 418 millions liées à une nouvelle hausse des coûts de l'avion ravitailleur KC-46.

Ces coûts inattendus affectaient le titre à Wall Street, où il perdait près de 4% dans les échanges électroniques de pré-séance, en dépit d'une progression plus forte que prévu du chiffre d'affaires, ressorti à 24,25 milliards de dollars, en hausse de 5,2%, contre 24,04 milliards anticipés.

Ils sont liés à des changements effectués dans ce tanker lors de six vols tests et à des coûts inattendus au moment de la certification de l'appareil, explique Boeing.

L'avion ravitailleur KC-46 a accumulé les déboires et les retards, qui se sont matérialisés en de nombreuses charges, estimées à plusieurs milliards de dollars.

Le calendrier initial prévoyait une première livraison de cet appareil, version militaire de l'avion de ligne 767, en août 2017 à l'armée américaine, qui a octroyé un contrat de 2,8 milliards de dollars à l'avionneur pour 18 appareils. Mercredi, le constructeur aéronautique a indiqué que le premier appareil sera livré en octobre, soit avec plus d'un an de retard.

Baisse dans la défense

Autre mauvaise nouvelle, Boeing a abaissé sa prévision de marge annuelle pour ses activités de défense (BDS), attendue désormais entre 10% et 10,5% contre 11% auparavant. Elle est ressortie à 9,3% au deuxième trimestre. Ce pessimisme est dû, justifie-t-il, à une hausse des coûts des matières premières.

Boeing a par ailleurs maintenu inchangés ses objectifs de bénéfices et de flux de trésorerie et n'a relevé qu'à la marge la prévision de revenus

Il s'attend désormais à un chiffre d'affaires compris entre 97 et 99 milliards de dollars, contre de 96 à 98 milliards auparavant, en dépit de la guerre commerciale en cours, dont il pourrait être une des grandes victimes parce qu'il écoule ses avions un peu partout à travers le monde.

ats, awp, afp

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00