La Liberté

12.08.2020

C'est dans les Balkans que les jeunes quittent le nid le plus tard

Contrairement à un préjugé courant, ce n'est pas au Sud de l'Europe que les jeunes gens tardent le plus à quitter la maison de leurs parents, (image symbolique). © KEYSTONE/EPA/Igor Petyx
Contrairement à un préjugé courant, ce n'est pas au Sud de l'Europe que les jeunes gens tardent le plus à quitter la maison de leurs parents, (image symbolique). © KEYSTONE/EPA/Igor Petyx
Contrairement à un préjugé courant, ce n'est pas au Sud de l'Europe que les jeunes gens tardent le plus à quitter la maison de leurs parents, (image symbolique). © KEYSTONE/EPA/Igor Petyx
Contrairement à un préjugé courant, ce n'est pas au Sud de l'Europe que les jeunes gens tardent le plus à quitter la maison de leurs parents, (image symbolique). © KEYSTONE/EPA/Igor Petyx
Partager cet article sur:
12.08.2020

C'est à 35 ans en moyenne que les jeunes Macédoniens et Monténégrins quittent le nid. A l'opposé, les Suédois et les Luxembourgeois sont les plus précoces, qui s'émancipent dès 18 ou 20 ans. Bien avant les Suisses, qui ne s'envolent qu'à l'âge de 24 ans.

C'est aux Grecs et aux Italiens que l'on prête habituellement la réputation de "Tanguy". Selon un préjugé courant, ils seraient les plus réticents à quitter le domicile parental. C'est pourtant faux, car ils sont loin d'être les plus lents à déménager.

D'après un classement européen établi par le service statistique Eurostat, ils se classeraient respectivement septièmes et onzièmes dans ce palmarès. Or le résultat était plus ou moins le même il y a dix ans.

En tête de liste figurent plusieurs régions d'Europe de l'Est, à commencer par la Macédoine du Nord et le Monténégro, suivis de la Serbie, la Croatie, la Bulgarie et la Slovaquie. Au Nord les jeunes gens semblent nettement plus prompts à conquérir leur indépendance. Hormis les Suédois et les Luxembourgeois, les Danois, les Finnois et les Estoniens, ont en principe tous quitté la maison avant leur 23ème anniversaire.

Tanguy reste un modèle plutôt masculin

Environ 18% des Suisses et des Allemands âgés de 25 à 34 ans n'ont toujours pas quitté le nid. Ce score est toutefois inférieur à la moyenne européenne qui se situe à 30%.

Au Danemark et en Suède, on ne trouve respectivement que 4 et 5,7% de jeunes gens dans cette tranche d'âge qui habitent encore la maison de leurs parents. Plus de la moitié de ces "Tanguy" sont à chercher du côté de la Croatie (62%), de la Grèce (57,8%) et de la Slovaquie (56,4%).

Sans surprise, les jeunes garçons sont plus réticents à quitter le confort du foyer maternel que les jeunes filles. Cela se vérifie pratiquement partout en Europe. Le Luxembourg fait exception, où les jeunes femmes s'émancipent environ 0,3 ans plus tard que leurs frères.

L'écart d'âge entre les sexes est particulièrement gros à l'Est de l'Europe encore une fois. C'est notamment vrai en Roumanie (25,7 ans pour les femmes et 30,3 ans pour les hommes), en Bulgarie (27,6 contre 32,1) et en Croatie (29,9 contre 33,6).

ats

suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00