La Liberté

Cassis appelle à "stopper" la dynamique négative des droits humains

Le conseiller fédéral Ignazio Cassis appelle la communauté internationale à garantir des élections justes et libres alors que des dizaines de scrutins sont prévus cette année dans différents pays. © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI
Le conseiller fédéral Ignazio Cassis appelle la communauté internationale à garantir des élections justes et libres alors que des dizaines de scrutins sont prévus cette année dans différents pays. © KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI


Publié le 26.02.2024


Le conseiller fédéral Ignazio Cassis appelle à "stopper" la dynamique négative des droits humains dans le monde. Face à la multiplication des conflits, "nous avons la responsabilité" d'oeuvrer à cet objectif, a-t-il dit lundi au début du Conseil des droits de l'homme.

Dans son discours à Genève, le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) a de nouveau déploré la progression des autocraties dans le monde, et les dizaines de conflits actuels, mentionnant ceux en Ukraine, au Proche-Orient et au Soudan.

Violations des droits humains et guerres s'alimentent, selon lui. "Nos efforts ne semblent pas avoir réussi" à éliminer les violences, a-t-il ajouté en référence à la communauté internationale.

Alors que des dizaines d'élections sont attendues cette année dans le monde, il a relevé le rôle des "Nations Unies" pour garantir des scrutins justes et libres. "Ces conditions sont indispensables pour que le résultat reflète authentiquement la volonté du peuple", insiste le chef de la diplomatie suisse.

Et d'appeler à lutter contre ceux qui tentent de s'en prendre à elles. Demandant à tous les Etats d'oeuvrer, M. Cassis a répété que la Suisse était candidate cette année pour retrouver de 2025 à 2027 un siège au Conseil des droits de l'homme.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11