La Liberté

07.05.2019

Cent Argentines défilent en hommage à "Evita", née il y a 100 ans

Née le 7 mai 1919, Eva Peron, épouse de Juan Peron (président en 1945-1955 et 1973-1974) était surnommée "le porte-drapeau des humbles". © KEYSTONE/AP/NATACHA PISARENKO
Née le 7 mai 1919, Eva Peron, épouse de Juan Peron (président en 1945-1955 et 1973-1974) était surnommée "le porte-drapeau des humbles". © KEYSTONE/AP/NATACHA PISARENKO
Les cent femmes, qui portaient des vêtements évoquant les tenues les plus connues d'Eva Peron, se sont rassemblées à l'Obélisque dans le centre de Buenos Aires pour aller jusqu'au ministère de la Santé et du Développement social. © KEYSTONE/AP/TOMAS F. CUESTA
Les cent femmes, qui portaient des vêtements évoquant les tenues les plus connues d'Eva Peron, se sont rassemblées à l'Obélisque dans le centre de Buenos Aires pour aller jusqu'au ministère de la Santé et du Développement social. © KEYSTONE/AP/TOMAS F. CUESTA
Les cent "Evita" portaient un foulard vert noué au poignet, symbole de la lutte pour la légalisation de l'avortement en Argentine, ce que selon elles Eva Peron aurait soutenu. © KEYSTONE/AP/TOMAS F. CUESTA
Les cent "Evita" portaient un foulard vert noué au poignet, symbole de la lutte pour la légalisation de l'avortement en Argentine, ce que selon elles Eva Peron aurait soutenu. © KEYSTONE/AP/TOMAS F. CUESTA


07.05.2019

Cent femmes vêtues comme Eva Peron ont défilé lundi dans le centre de Buenos Aires pour célébrer le centenaire de la naissance de la mythique Argentine, populaire épouse de l'ex-président Juan Peron.

L'initiative est décrite par les organisateurs comme "artistico-politique et autogestionnaire" pour l'un des nombreux hommages à "Evita". Née le 7 mai 1919, épouse de Juan Peron (président en 1945-1955 et 1973-1974), elle est surnommée "le porte-drapeau des humbles".

Les cent femmes, qui portaient des vêtements évoquant les tenues les plus connues d'Eva Peron, se sont rassemblées à l'Obélisque pour aller jusqu'au ministère de la Santé et du Développement social. C'est là que le 22 août 1951, quelque deux millions de personnes ont exhorté "Evita" à se porter candidate à la vice-présidence au côté de son mari.

Neuf jours plus tard, sous la pression de l'armée et malade d'un cancer qui allait l'emporter en 1952 à l'âge de 33 ans, Eva Peron annonçait à la radio qu'elle y renonçait.

Opposition à Macri

Les cent "Evita" portaient un foulard vert noué au poignet, symbole de la lutte pour la légalisation de l'avortement en Argentine, ce que selon elles Eva Peron aurait soutenu. Leur procession avait une tonalité d'opposition au président de droite actuel, Mauricio Macri, avec notamment le déploiement d'une banderole usant d'un jeu de mot sur "Evita" et affichant: "Evite le macrisme".

Le vote des femmes a été autorisé en Argentine en 1947 sous l'insistance d'Eva Peron, et son effigie est présente sur les billets de 100 pesos, même si le gouvernement actuel a arrêté de les faire imprimer.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00