La Liberté

03.03.2021

Charles Michel promet d'accélérer la livraison de vaccins à Kiev

Charles Michel (à droite) a assuré au président ukrainien Volodymyr Zelensky le soutien de Bruxelles. © KEYSTONE/EPA/PRESIDENTIAL PRESS SERVICE HANDOUT HANDOUT
Charles Michel (à droite) a assuré au président ukrainien Volodymyr Zelensky le soutien de Bruxelles. © KEYSTONE/EPA/PRESIDENTIAL PRESS SERVICE HANDOUT HANDOUT
Partager cet article sur:
03.03.2021

Le président du Conseil européen Charles Michel s'est "personnellement engagé" mercredi à "accélérer la livraison" de vaccins contre le Covid-19 à l'Ukraine. Il l'a assuré de la "solidarité" européenne.

"Je m'engagerai personnellement" pour "accélérer la livraison" à l'Ukraine de vaccins dans le cadre du programme onusien Covax, a déclaré M. Michel lors d'une conférence de presse conjointe avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky à Kiev.

Il a ajouté que l'UE oeuvrait pour "augmenter le volume de production pour faire en sorte que dans les prochaines semaines, on dispose de beaucoup de doses qui puissent être mobilisées partout où c'est nécessaire".

Huit millions de doses

L'Ukraine doit recevoir huit millions de doses de vaccins dans le cadre de Covax mais leur livraison, attendue initialement mi-février, a été retardée.

En attendant, Kiev n'a pour l'instant pu acheter que 500'000 doses du vaccin d'AstraZeneca, produit en Inde sous le nom Covishield, et a lancé la campagne d'immunisation il y a une semaine.

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen avait appelé début février les membres de l'UE à "donner une partie" de leurs vaccins à Kiev, mais aucun pays ne l'a encore fait.

"Pas d'Europe sans l'Ukraine"

M. Michel a par ailleurs assuré Kiev du soutien de Bruxelles, "partenaire le plus fiable de l'Ukraine". "Il n'y pas d'Europe sans l'Ukraine. Nous partageons les mêmes valeurs: la démocratie et l'Etat de droit", a assuré le responsable, qui a visité mardi la ligne de front avec les séparatistes prorusses dans l'Est du pays.

Le président Zelensky a de son côté dit "tabler sur le soutien des pays de l'UE" dans le partage de vaccins. Kiev espère notamment obtenir prochainement un à deux millions de vaccins supplémentaires de la Pologne voisine, a-t-il précisé.

Critiqué par l'opposition pour n'avoir pas réussi à obtenir des vaccins plus tôt, M. Zelensky avait mis ces problèmes d'approvisionnement sur le compte de la concurrence des pays riches ayant monopolisé les commandes, et appelé à l'aide de l'UE.

Ex-république soviétique d'environ 40 millions d'habitants, l'Ukraine, un des pays les plus pauvres de l'Europe, a enregistré à ce jour près de 1,4 million de cas de coronavirus dont plus de 26'000 morts.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00