La Liberté

Christelle Luisier élue de justesse, les autres en ballottage

La PLR Christelle Luisier a réalisé le meilleur score dimanche lors du 1er tour de l'élection au Conseil d'Etat vaudois. © Keystone
La PLR Christelle Luisier a réalisé le meilleur score dimanche lors du 1er tour de l'élection au Conseil d'Etat vaudois. © Keystone
La PLR Christelle Luisier, dans les bras de son colistier UDC Michaël Buffat, a réalisé le meilleur score dimanche lors du 1er tour de l'élection au Conseil d'Etat vaudois. © KEYSTONE/CYRIL ZINGARO
La PLR Christelle Luisier, dans les bras de son colistier UDC Michaël Buffat, a réalisé le meilleur score dimanche lors du 1er tour de l'élection au Conseil d'Etat vaudois. © KEYSTONE/CYRIL ZINGARO


Publié le 20.03.2022
Partager cet article sur:


Christelle Luisier est la seule élue à l'issue du 1er tour de l'élection au Conseil d'Etat vaudois. La ministre sortante PLR emmène dans son sillage l'Alliance de droite, qui a davantage convaincu les électeurs que la liste de gauche.

L'ancienne syndique de Payerne a franchi de justesse la majorité absolue (50,08% des voix, 75'113 suffrages). Cela lui assure de rester au gouvernement vaudois, où elle est arrivée en cours de législature en 2020.

La cheffe du Département des institutions et du territoire (DIT) devance ses colistiers libéraux-radicaux, les conseillers nationaux Isabelle Moret (47,25%) et Frédéric Borloz (47,07%).

Les deux autres membres de l'Alliance de droite, l'UDC Michaël Buffat et la Centriste Valérie Dittli, ont mieux tenu le choc que prévu. Ils arrivent respectivement 6e et 7e avec 39,80% et 39,79%% des voix.

Cesla Amarelle en retrait

A gauche en revanche, le résultat est mitigé. Les socialistes sortantes Nuria Gorrite (4e, 46,67%) et Rebecca Ruiz (5e, 45,88%) ont certes devancé le duo Buffat-Dittli, mais elles ne sont pas parvenues à assurer leur réélection dès le premier tour.

La déception touche surtout Cesla Amarelle, décrochée par rapport à ses collègues sortantes. L'Yverdonnoise obtient 39,40% des voix. Un Département exposé, celui de la formation, pourrait constituer une explication à ce résultat en demi-teinte, selon les observateurs.

Quatrième nom sur la liste de gauche, le Vert Vassilis Venizelos ferme la marche des "favoris" avec 37,67% des voix et une 9e place.

Suspense pour le 2e tour

Au vu de ces faibles écarts, tout reste ouvert pour le second tour, programmé le 10 avril. La bataille s'annonce rude entre les listes de droite et de gauche. Les partis définiront leur stratégie lundi soir.

Derrière, les autres partis ont peiné à se faire une place dimanche. Les Vert'libéraux arrivent en 10e et 11e positions avec Graziella Schaller et Jérôme de Benedictis, avec tous deux environ 9% des voix.

L'indépendant "Toto" Morand, pour sa quatrième tentative au Conseil d'Etat, s'en sort bien avec une 12e place (7,90%). Il devance de quelque voix la troisième Vert'libérale, Cloé Pointet. Suivent ensuite les candidats d'Ensemble à gauche, emmenés par Hadrien Buclin (6,91%).

Participation en nette baisse

Quant au taux de participation, il a connu une baisse marquée en s'affichant à un maigre 34,25%. Alors qu'il reculait d'environ un point lors des précédentes élections, il chute cette fois-ci de près de six points par rapport aux cantonales de 2017 (40,13%).

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00