La Liberté

13.10.2017

Christian Constantin méritait une sanction, mais...

Christian Constantin: sa sanction fait les gros titres © KEYSTONE/OLIVIER MAIRE
Christian Constantin: sa sanction fait les gros titres © KEYSTONE/OLIVIER MAIRE


13.10.2017

La presse romande est un peu partagée après la sanction prise contre Christian Constantin jeudi. Certains éditorialistes la trouvent justifiée, d'autres l'estiment trop sévère.

Pour Le Nouvelliste, Christian Constantin doit désormais assumer "un geste qu'il n'aurait jamais dû faire et pour lequel il ne s'est jamais excusé". Le quotidien valaisan ajoute que, selon son avis, "assumer, cela signifie rester en purgeant sa peine."

Selon Le Nouvelliste, Christian Constantin devrait plutôt profiter de cette période pour oser changer. "Oser ne pas toujours être en première ligne. Oser s'entourer d'anciens joueurs comme dirigeants en suivant l'exemple de Bâle et YB. Oser miser sur la stabilité, entraîneur y compris." Le journal conclut en affirmant que la décision de la ligue "ne doit surtout pas tuer l'institution FC Sion".

Pour Le Matin, le président du FC Sion méritait une sanction. "Mais le verdict est lourd. Trop lourd". Le quotidien orange estime que Christian Constantin devrait au moins être autorisé à aller en tribune. Que cela lui soit proscrit est "contestable". Le patron du club de Tourbillon "n'est pas un hooligan", mais il est traité comme s'il en était un, constate Le Matin.

Quant à La Liberté, elle souligne que Christian Constantin a voulu jouer la victime alors qu'il reste le seul fautif dans l'histoire. La sentence de la Swiss Football League est implacable et montre que le président valaisan "n'a plus le totem d'immunité du football suisse". Le journal fribourgeois rappelle que, dans les nombreuses affaires dans lesquelles Christian Constantin a été mêlé, il s'en était toujours tiré à bon compte. "Aujourd'hui, il paie, car les images sont formelles: les coups étaient les siens."

ats

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / Case postale 208 / 1705 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00