La Liberté

19.08.2018

Climat: un tour à vélo sur 5800km passe à Genève

Les participants au tour sur 5800km ont accompli avec ceux qui les accompagnaient une parade à vélo de plusieurs kilomètres à Genève (archives). © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Les participants au tour sur 5800km ont accompli avec ceux qui les accompagnaient une parade à vélo de plusieurs kilomètres à Genève (archives). © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI


19.08.2018

Des défenseurs du développement durable accomplissent un tour à vélo de 5800 km sur cinq pays pour sensibiliser la population au réchauffement climatique. Accompagnés dimanche en fin d'après-midi par une parade de plus de 100 cyclistes, ils se sont arrêtés à Genève.

"On est plus chauds, plus chauds que le climat", scandaient les participants au moment de quitter la Place des Nations pour un parc en passant par les quais. Ils ont rejoint une trentaine de personnes qui ont avalé le secteur prévu dimanche pour le Tour, entre Lausanne et Genève avec deux arrêts en France voisine.

Trois ans après une action similaire qui avait rassemblé plus de 60'000 personnes avant la COP21, les activistes d'Alternatiba sillonnent à nouveau pendant quatre mois des pays européens. Sur des vélos multiplaces, appelés triplettes ou quadriplettes, ils veulent inciter les citoyens à "passer à l'action" contre le réchauffement climatique.

"L'urgence climatique n'est pas moins urgente" qu'il y a trois ans, a dit à Keystone-ATS l'un des 12 permanents de l'association, Rémi Donaint. "On en parle moins. Mais nous voulons montrer que les initiatives locales existent et qu'il n'y a pas besoin de nouvelles technologies". Après deux mois, quelque 30'000 personnes ont participé.

Opposés à Credit Suisse

Cette année, les militants ne veulent pas uniquement défendre les modes de production et de consommation alternatifs. Ils souhaitent aussi inciter à l'opposition non violente à des sites considérés comme non durables. Chaque lendemain d'étape, une éducation à ce type de protestation est organisée. Elle a rassemblé 1200 personnes.

Dimanche, lors de leurs deux crochets en France voisine, les cyclistes ont rejoint des opposants à un site d'embouteillement d'eau et un centre commercial prévu sur une zone humide. Des entreprises suisses sont aussi ciblées. "Il faut bloquer des groupes comme Credit Suisse qui continuent d'investir dans les énergies non renouvelables", affirme M. Donaint.

Plus largement, les militants souhaitent que le dispositif permette de "faire pression sur les décision globales". "Cette action montre les nombreuses initiatives de citoyens à Genève", a affirmé de son côté le porte-parole de Greenpeace Suisse, Matthias Schlegel.

Musique et cuisine liées à de l'énergie solaire

Parmi les cyclistes se trouvaient opposants au nucléaire, à des chantiers autoroutiers en France ou au Plan sectoriel de l'aéroport de Genève. Pro Vélo s'activait de son côté pour le contre-projet à l'initiative vélo.

Une heure de convoi qui s'est terminée par des concerts, une discussion et des animations. Le groupe Solar Sound System devait notamment offrir de la musique relayée grâce à l'énergie solaire. De la cuisine solaire et de nombreuses initiatives solidaires ou durables étaient attendues.

Le tour doit s'achever début octobre au moment du prochain rapport du Groupe intergouvernemental d'experts sur le climat (GIEC). Une centaine de personnes d'Alternatiba oeuvrent pour ce dispositif.

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00