La Liberté

23.07.2019

Coca-Cola dopé par les ventes de sodas au deuxième trimestre

Le groupe d'Atlanta (sud-est) récolte les fruits de sa refondation: il a revu ses boissons classiques -- Coca-Cola, Coca-Cola Zero et Coca-Cola Plus -- et propose différentes tailles de cannettes allant des cannettes traditionnelles à des plus petites (archives). © KEYSTONE/AP/JOHN BAZEMORE
Le groupe d'Atlanta (sud-est) récolte les fruits de sa refondation: il a revu ses boissons classiques -- Coca-Cola, Coca-Cola Zero et Coca-Cola Plus -- et propose différentes tailles de cannettes allant des cannettes traditionnelles à des plus petites  (archives). © KEYSTONE/AP/JOHN BAZEMORE


23.07.2019

Coca-Cola a annoncé mardi de solides résultats au deuxième trimestre. La hausse des prix de ses boissons et l'augmentation des volumes de ventes des sodas lui ont permis de contrer les conséquences négatives du dollar fort.

Le géant des boissons non alcoolisées a dégagé un bénéfice net de 2,61 milliards de dollars, en hausse de 12,6% sur un an, selon un communiqué.

Ce résultat s'est traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, de 63 cents contre 61 cents attendus en moyenne par les analystes.

Tiré par une hausse des prix en moyenne de 2% dans la plupart des régions et une hausse de 4% des volumes de ventes, le chiffre d'affaires a progressé de 6,1% à 10 milliards de dollars, en dépit du billet vert qui a fortement rogné les ventes réalisées hors des Etats-Unis une fois converties en dollars.

Le groupe d'Atlanta (sud-est) récolte les fruits de sa refondation: il a revu ses boissons classiques -- Coca-Cola, Coca-Cola Zero et Coca-Cola Plus -- et propose différentes tailles de cannettes allant des cannettes traditionnelles à des plus petites pour répondre aux critiques des diététiciens et des pourfendeurs de la malbouffe.

Coca-Cola propose aussi de nouveaux goûts comme Coca-Cola Orange Vanille et s'est lancé dans la vente de café après le rachat de la chaîne britannique Costa pour 3,9 milliards de livres.

Le groupe pousse également sa marque Smartwater, de l'eau purifiée par évaporation à laquelle sont ensuite ajoutés des électrolytes, dont le packaging et la promotion surfent résolument sur la vague du "bien-être" et d'une hydratation plus "sophistiquée" que de l'eau classique.

Hormis en Amérique du Nord (-1%), les volumes de ventes ont augmenté partout. Leur hausse est de 2% dans la région Europe/Moyen-Orient/Afrique, de 7% en Asie-Pacifique (Chine, Inde, Asie du sud-est) et de 1% en Amérique latine (Mexique et Brésil).

"Notre stratégie de transformer Coca-Cola en une entreprise de boissons en tous genres nous permet aujourd'hui de gagner", s'est réjoui le PDG James Quincey, cité dans le communiqué.

A Wall Street, le titre bondissait de plus de 3% dans les échanges électroniques de pré-séance.

Pour 2019, la croissance des ventes à périmètre et taux de change constants devrait augmenter de 5% contre 4% prévus auparavant.

La prévision de rentabilité demeure inchangée: le bénéfice par action ajusté devrait toujours diminuer de 1% comparé aux 2,08 dollars dégagés en 2018 ou alors augmenter de 1% dans la meilleure des hypothèses, a réitéré mardi le producteur de Fanta et Sprite.

Les analystes financiers anticipent un bénéfice par action aux alentours de 2,10 dollars.

ats, awp, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00