La Liberté

18.05.2021

Contrairement à Trump, Biden publie sa déclaration fiscale

Joe Biden et son épouse Jill, professeure à l'université publique, ont payé 157'414 dollars d'impôts fédéraux en 2020 (archives). © KEYSTONE/AP/Manuel Balce Ceneta
Joe Biden et son épouse Jill, professeure à l'université publique, ont payé 157'414 dollars d'impôts fédéraux en 2020 (archives). © KEYSTONE/AP/Manuel Balce Ceneta
Partager cet article sur:
18.05.2021

Le président des Etats-Unis Joe et son épouse Jill Biden ont gagné un peu plus de 600'000 dollars en 2020 (542'000 francs), selon la déclaration d'impôt qu'ils ont rendue publique lundi. Le démocrate a renoué avec une tradition interrompue par Donald Trump.

Depuis Richard Nixon, il y a un demi-siècle, les présidents américains publient ces documents fiscaux détaillant sources de revenus et impôts acquittés, mais Donald Trump a refusé de se plier à cet exercice de transparence pendant son mandat entre 2017 et 2021.

Joe Biden et son épouse Jill, professeure à l'université publique, ont déclaré l'an dernier un revenu brut de 607'336 dollars. Ils ont payé 157'414 dollars d'impôts fédéraux, soit un taux d'imposition de 25,9%. Ils ont aussi versé 28'794 dollars d'impôts à l'Etat du Delaware, où ils sont domiciliés.

Revenus plus conséquents pour Harris

La vice-présidente Kamala Harris et son conjoint Doug Emhoff, avocat, ont eux fait état de revenus plus conséquents: 1'695'225 dollars, sur lesquels ils ont payé 621'893 dollars d'impôts fédéraux, soit 36,7%. Ils se sont aussi acquittés de 125'004 dollars d'impôts à l'Etat de Californie et M. Emhoff a, seul, versé 56'997 dollars d'impôts à la capitale fédérale Washington.

Doug Emhoff, avocat en vue dans le milieu du divertissement, a pris un congé sans solde au sein de son cabinet, lorsque Kamala Harris a été choisie par Joe Biden comme candidate à la vice-présidence.

Les deux familles de l'exécutif américain verraient leurs impôts augmenter si Joe Biden parvenait à faire passer son plan de dépenses massives d'aide à la famille et à l'éducation, qui doit être financé par une hausse des impôts sur les Américains les plus fortunés.

Selon une enquête du New York Times, qui est parvenu à obtenir des documents fiscaux de Donald Trump, l'ex-président républicain avait réussi à réduire sa facture fiscale à zéro sur 11 des 18 ans d'archives obtenues par le quotidien. Il n'a payé que 750 dollars en 2016 et 2017.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00