La Liberté

30.03.2020

Coronavirus: Easyjet immobilise toute sa flotte jusqu'à nouvel avis

Le secteur aérien traverse la pire crise de son histoire à cause de la pandémie qui, en l'espace de quelques semaines, a forcé les compagnies à suspendre la majeure partie, voire tout leur programme de vols. (archives) © KEYSTONE/EPA/FELIPE TRUEBA
Le secteur aérien traverse la pire crise de son histoire à cause de la pandémie qui, en l'espace de quelques semaines, a forcé les compagnies à suspendre la majeure partie, voire tout leur programme de vols. (archives) © KEYSTONE/EPA/FELIPE TRUEBA
Partager cet article sur:
30.03.2020

La compagnie aérienne britannique EasyJet a indiqué lundi qu'elle allait immobiliser l'ensemble de sa flotte pour une durée indéterminée à cause de la pandémie de coronavirus et des nombreux pays européens en confinement.

Elle avait déjà annoncé il y a dix jours qu'elle maintiendrait au sol la majorité de ses avions à cause de la paralysie du trafic mondial.

"Ces derniers jours, EasyJet a participé au rapatriement de clients avec 650 vols à ce jour pour ramener chez eux plus de 45'000 clients", le dernier ayant eu lieu dimanche, souligne la compagnie à bas prix dans un communiqué.

"Nous allons continuer à travailler avec les autorités pour mettre en place des vols de sauvetage supplémentaires selon leurs demandes", ajoute-t-elle.

"A ce stade, il n'y a aucune certitude sur la date à laquelle les vols commerciaux pourront reprendre", précise Easyjet, qui dit continuer à tout faire pour alléger sa structure de coûts afin de faire face à l'impact économique de la pandémie, garder au sol les avions "supprimant un coût important".

Le transporteur assure disposer de comptes sains et dit avoir trouvé un accord avec le syndicat britannique Unite pour que son personnel de cabine se mette en congés. "L'accord sera effectif à partir du 1er avril pour deux mois et les équipages seront payés 80% de leur salaire moyen grâce au système mis en place par le gouvernement pour maintenir les emplois".

Easyjet discute par ailleurs avec les syndicats à travers l'Europe pour ses employés hors Royaume-Uni. La compagnie salue notamment la décision de Paris d'inclure tous les employés en contrats (français) dans un mécanisme (d'indemnisation d'activité partielle) ce qui rassure nos 1700 employés en France", d'après une porte-parole.

La compagnie emploie 13'000 personnes dans huit pays européens.

Terminal fermé

Le secteur aérien traverse la pire crise de son histoire à cause de la pandémie qui, en l'espace de quelques semaines, a forcé les compagnies à suspendre la majeure partie, voire tout leur programme de vols.

A Londres, l'aéroport de Gatwick, le deuxième de la capitale britannique, a annoncé la semaine dernière la fermeture d'un terminal et une forte réduction de ses activités. London City Airport, situé dans l'est de la capitale non loin du quartier financier de Canary Wharf, a suspendu les siennes.

Le gouvernement de Boris Johnson a pour l'instant indiqué qu'un plan de sauvetage sectoriel n'était pas à l'ordre du jour et que l'Etat britannique ne volerait au secours des compagnies ou aéroports que si "toutes les autres options (étaient) épuisées", notamment le recours aux aides aux entreprises déjà annoncées, ou encore faire appel aux actionnaires et investisseurs actuels.

D'après la BBC, Virgin Atlantic pourrait appeler à la rescousse dans les prochains jours le gouvernement britannique et lui demander l'injection de centaines de millions de livres.

Par ailleurs, les employés au chômage technique de Virgin et Easyjet ont été invités à participer aux efforts du système de santé public pour mettre en place un hôpital de campagne dans l'est de Londres.

L'Etat américain, de son côté, envisage de prendre des participations dans les compagnies aériennes pour les soutenir face aux effets de la pandémie de coronavirus.

ats, awp, afp

Dans l'adversité...
Dans l'adversité...
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00