La Liberté

11.04.2020

Coronavirus: le pape François rend hommage aux soignants décédés

Le pape François a célébré un chemin de croix en format réduit sur la place Saint Pierre. © KEYSTONE/AP/Andrew Medichini
Le pape François a célébré un chemin de croix en format réduit sur la place Saint Pierre. © KEYSTONE/AP/Andrew Medichini
En raison de l'épidémie de coronavirus, la place Saint-Pierre était interdite d'accès. © KEYSTONE/AP/Alessandra Tarantino
En raison de l'épidémie de coronavirus, la place Saint-Pierre était interdite d'accès. © KEYSTONE/AP/Alessandra Tarantino
Partager cet article sur:
11.04.2020

Le pape François a rendu hommage vendredi aux "médecins, infirmiers, infirmières, soeurs, prêtres" décédés en combattant la pandémie de coronavirus. Ils sont "morts au front comme des soldats qui ont donné leur vie par amour", a-t-il déclaré à la télévision Rai1.

Le souverain pontife a estimé que ces hommes et femmes rejoignaient la liste des "crucifiés de l'Histoire". Il s'exprimait par téléphone dans une émission consacrée au Vendredi Saint, qui commémore la crucifixion et la mort de Jésus.

"Je me sens proche du peuple de Dieu, surtout de ceux qui souffrent le plus, des victimes de la pandémie, de la douleur du monde", a encore confié le pape argentin. Mais il a aussi dit contempler "l'espérance, qui n'enlève pas la douleur, mais ne déçoit pas".

Chemin de croix

Dans la soirée de vendredi, à la lumière des torches, le chef spirituel des 1,3 milliard de catholiques a célébré un chemin de croix en format réduit sur la place Saint-Pierre, interdite d'accès par la police. Il était accompagné pour cette cérémonie d'un groupe de cinq détenus d'une prison de Padoue et d'un groupe de cinq médecins et infirmières du Vatican.

A chaque arrêt de la procession, des méditations étaient lues. Parmi ceux qui les ont écrites, il y avait des détenus d'une prison du nord de l'Italie, un gardien de prison, les parents d'une jeune fille assassinée, un prêtre victime d'une erreur judiciaire et la fille d'un condamné à la prison à vie.

"La vie m'a forcée à devenir adulte sans jamais être un enfant. A ma maison, tout est une Via Crucis: papa est l'un de ceux qui ont été condamnés à la prison à vie", a écrit cette dernière.

Dizaines de milliers de fidèles

Le pape François, 83 ans, a suivi la procession aux flambeaux depuis un podium couvert à l'extérieur de la basilique Saint-Pierre. Dans une nuit calme et douce, on pouvait entendre des mouettes survoler le Vatican.

Face à son podium se trouvait le crucifix de Saint Marcellus, une croix provenant d'une église du centre de Rome vénérée pour avoir contribué à mettre fin à une peste au XVIe siècle et qui a été exhibée lors d'autres événements papaux récents.

Depuis 1964, le chemin de croix en présence du pape s'était toujours déroulé avec des dizaines de milliers de fidèles autour de l'amphithéâtre romain du Colisée somptueusement illuminé.

Le coronavirus a imposé des changements extraordinaires au Vatican. La place Saint-Pierre et la basilique du même nom ont ainsi été fermées au public depuis un mois et le pape s'adresse depuis lors aux fidèles via live-stream.

Toutes les célébrations papales de la Semaine Sainte, la période de sept jours qui mène au dimanche de Pâques, se déroulent en outre sans public et certains rites ont été annulés, comme le lavement des pieds du Jeudi Saint. Pâques, qui tombe cette année le 12 avril pour les catholiques, est le congé le plus important dans le calendrier chrétien et commémore la résurrection de Jésus-Christ.

ats, afp

suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00