La Liberté

13.03.2018

Cure d'austérité à l'Hôpital neuchâtelois pour limiter le déficit

L'Hôpital neuchâtelois (HNE) prend de nouvelles mesures pour réduire son déficit au budget 2018. Il va réduire le nombre de lits sur les sites de Pourtalès à Neuchâtel, de La Chaux-de-Fonds et du Locle, externaliser le nettoyage et supprimer des postes sans lien direct avec le patient (archives). © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON
L'Hôpital neuchâtelois (HNE) prend de nouvelles mesures pour réduire son déficit au budget 2018. Il va réduire le nombre de lits sur les sites de Pourtalès à Neuchâtel, de La Chaux-de-Fonds et du Locle, externaliser le nettoyage et supprimer des postes sans lien direct avec le patient (archives). © KEYSTONE/LAURENT GILLIERON


13.03.2018

L'Hôpital neuchâtelois (HNE) a dévoilé mardi un second paquet de mesures d'économies pour réduire son déficit au budget 2018. Il supprimera des postes, réduira le nombre de lits, externalisera le nettoyage et ouvrira les salles d'opération en fonction de l'activité.

"L'ensemble des sites et toutes les fonctions devront faire un effort, sans aucun tabou", a relevé Pauline de Vos Bolay, présidente du conseil d'administration de l'HNE. La mise en oeuvre de ces mesures sera progressive, mais démarrera rapidement.

L'HNE entend aussi faire un effort sur les recettes pour améliorer sa situation financière. Ces plans d'austérité n'ont aucun lien avec la mise en oeuvre de l'initiative en faveur de deux hôpitaux de soins aigus et complémentaires, a précisé Mme de Vos Bolay.

Les nouvelles réformes permettront d'améliorer le budget 2018 de 3,6 millions. Elles s'ajoutent à une première série d'économies pour 2,2 millions présentées en décembre. Pour la direction, ces mesures ne vont pas réduire l'activité de l'établissement, mais permettront d'utiliser au mieux son infrastructure.

L'ensemble des mesures représente une économie pour l'exercice 2018 de 5,8 millions de francs. Ces plans d'austérité se traduiront par la suppression de 113,9 équivalents plein temps (EPT). Cela touchera entre 120 et 140 collaborateurs.

Licenciements pas exclus

Pour atteindre cette réduction des effectifs, l'HNE compte sur les départs naturels, sur la non-reconduction des contrats à durée déterminés et sur le transfert de collaborateurs. Mais il précise qu'il ne peut pas garantir "qu'il n'y aura aucun licenciement individuel".

Parmi les mesures inscrites dans ce 2e paquet figure la réduction du nombre de lits sur les sites de La Chaux-de-Fonds, de Neuchâtel et du Locle pour adapter le nombre de lits à l'activité. La direction étudie aussi un transfert de l'activité de soins palliatifs de La Chrysalide à La Chaux-de-Fonds sur un autre site de l'HNE.

Salles d'opération

Les salles d'opération seront ouvertes en fonction de l'activité pour éviter une sous-utilisation. Cela représente en moyenne sur l'année une salle en moins à La Chaux-de-Fonds (de 3 à 2) et deux salles en moins sur le site de Pourtalès, à Neuchâtel (de 8 à 6).

La direction et le conseil d'administration ont aussi annoncé mardi la suppression de postes dans les fonctions sans contact direct avec le patient. L'HNE va aussi sous-traiter le nettoyage et les services de conciergerie pour se concentrer sur les missions hospitalières.

L'économie réalisée à l'horizon de 2020 atteindra 11,6 millions de francs. L'institution n'est toutefois pas au bout de ses peines. De nouvelles réformes seront nécessaires dans les 3 ans pour atteindre l'équilibre financier. "On cherche encore au moins 15 millions", a affirmé Pauline de Vos Bolay.

Budget déficitaire

Le budget de l'HNE présenté en décembre accuse un déficit de 5,5 millions de francs. Une première version, qui incluait des mesures d'économie comme la fermeture des policliniques du Locle et du Val-de-Ruz et l'externalisation des crèches de Neuchâtel et de La Chaux-de-Fonds, accusait un excédent des charges de 8,5 millions.

Pour le Conseil d'Etat neuchâtelois, il n'était pas imaginable que ce déficit soit plus élevé que celui au budget 2017 en raison des difficultés financières de l'Etat. Il a donc rejeté cette première version du budget et exigé un second plan d'austérité.

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Dans les oreilles des programmateurs
Dans les oreilles des programmateurs

Cet été, découvrez les coups de coeur musicaux des programmateurs des festivals du canton.

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00