La Liberté

25.04.2019

Dans le rouge au premier trimestre, Tesla promet un rebond

Tesla compte beaucoup sur la Chine et l'Europe, deux régions où il vient de commencer à livrer le Model 3, voiture censée faire de lui un constructeur de masse (archives). © KEYSTONE/AP/CHRISTOPHE ENA
Tesla compte beaucoup sur la Chine et l'Europe, deux régions où il vient de commencer à livrer le Model 3, voiture censée faire de lui un constructeur de masse (archives). © KEYSTONE/AP/CHRISTOPHE ENA


25.04.2019

Tesla a annoncé mercredi des résultats trimestriels décevants, marqués par une lourde perte. Le constructeur américain a promis de renouer avec les bénéfices dans la deuxième partie de l'année à la faveur d'un rebond prévu de ses livraisons de voitures.

Le constructeur de véhicules électriques haut de gamme a enregistré une perte nette de 702,1 millions de dollars au premier trimestre, mettant ainsi fin à deux trimestres consécutifs de profits. Ce résultat s'est traduit par une perte par action ajustée, référence en Amérique du Nord, de 2,90 dollars contre un déficit de seulement 0,69 dollar attendu en moyenne par les analystes financiers.

Plombé par de faibles livraisons de voitures - 63'000 exemplaires contre 76'000 anticipées - le chiffre d'affaires a certes bondi de 33,2% à 4,54 milliards de dollars mais il est nettement en dessous des 5,19 milliards espérés par les marchés. A Wall Street, le titre passait du rouge au vert, les investisseurs analysant encore toutes les données livrées par le groupe d'Elon Musk. Il montait de 1,66% vers 23h45.

Des bénéfices au troisième trimestre

Tesla a en effet promis de réduire "significativement" ses pertes au deuxième trimestre en cours et s'est engagé à renouer avec les bénéfices au troisième. La demande pour ses trois voitures - les berlines Model S et Model 3 et le SUV Model X - est en train de faiblir en Amérique du Nord.

L'intérêt pour les véhicules du groupe pâtit tout particulièrement de la disparition progressive du crédit d'impôt fédéral de 7500 dollars accordé aux voitures "propres". Ce bonus, qui a diminué de moitié, est appelé à disparaître en fin d'année. Il n'empêche que "nous anticipons un retour à la rentabilité au troisième trimestre", a assuré le groupe californien, qui fait face à une rude concurrence.

Cet optimisme repose sur un rebond des livraisons de véhicules, a expliqué Tesla, confirmant s'attendre toujours à livrer entre 360'000 et 400'000 véhicules en 2019, soit une hausse de 45 à 65% comparé à 2018. Tesla compte beaucoup sur la Chine et l'Europe, deux régions où il vient de commencer à livrer le Model 3, voiture censée faire de lui un constructeur de masse.

Trésorerie

Le groupe se veut même plus ambitieux: "Si notre usine géante de Shanghai peut commencer à produire au début du quatrième trimestre de cette année, nous pouvons même fabriquer jusqu'à 500'000 véhicules à travers le monde en 2019", a indiqué Tesla.

Autre nouvelle de nature à rassurer les marchés: l'entreprise, connue pour brûler de l'argent, s'est retrouvée avec 2,2 milliards de dollars en main à fin mars, en baisse de seulement 1,5 milliard du fait du remboursement d'une échéance de ligne de crédit de 920 millions. Le niveau de cette trésorerie éloigne ainsi pour le moment une éventuelle levée de fonds, via une émission obligataire, pour financer les opérations.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00