La Liberté

14.07.2020

Dean Kukan: une chance inespérée

Dean Kukan espère bien retrouver une place de titulaire dans les play-off. © KEYSTONE/AP/Frank Franklin II
Dean Kukan espère bien retrouver une place de titulaire dans les play-off. © KEYSTONE/AP/Frank Franklin II
Partager cet article sur:
14.07.2020

Normalement, la saison de NHL de Dean Kukan aurait dû être terminée suite à une grave blessure. Mais "grâce" à la pause due au coronavirus, il a obtenu une nouvelle chance.

Le 2 janvier 2020 reste une date difficile pour Kukan. Le défenseur des Columbus Blue Jacket s'était violemment tordu le genou dans un match contre les Boston Bruins. Certes, il avait bien ressenti quelque chose d'étrange mais il avait pourtant pu terminer la partie normalement. Il pensait à rien de grave mais le diagnostic de l'IRM était sans appel: le ménisque avait été déchiré. Kukan a dû se déplacer en béquilles les six semaines suivantes.

Le malheur s'est produit au pire moment. Alors que le Zurichois s'était retrouvé à plusieurs reprises surnuméraire au début de la saison, il avait profité des blessures de ses coéquipiers pour se muer en titulaire. En décembre, il avait disputé plusieurs matches aux côtés du défenseur-vedette de l'équipe, Seth Jones. Le 3 décembre, il a inscrit son unique but de la saison d'un tir précis du poignet en supériorité numérique. "La blessure m'a fait reculer. J'étais sur le bon chemin", explique Kukan par téléphone à Keystone-ATS.

Un nouveau contrat

Les progrès du défenseur helvétique n'ont pas échappé aux dirigeants de Columbus. Ils lui ont fait signer un nouveau contrat de deux ans au mois de février quand il était en rééducation. La saison prochaine, il gagnera 1,3 million de dollars puis 2 millions la suivante. Il s'agira d'une augmentation conséquente en comparaison de son salaire actuel de 750'000 dollars. Elle démontre la considération dont font preuve les dirigeants à son égard. Dans tous les cas, il est très heureux de la conclusion de cet accord: "J'essais autant que possible d'économiser."

Kukan appartient à l'organisation des Blue Jackets depuis 2015. Les trois premières saisons, il avait été régulièrement envoyé en AHL. "Ce qui n'était pas toujours simple", se souvient-il. "Outre les voyages, ce fut une période spéciale. Parfois, nous disputions trois matches en trois jours. Il y a des moments où j'étais près de rentrer en Suisse." Il s'est accroché et a été récompensé. "En NHL, c'est plus simple pour jouer, mais malgré tout la AHL m'a rendu plus fort."En 2016, il avait remporté avec les Lake Eric Monsters (aujourd'hui Cleveland Monsters) la Calder Cup. Seul Roman Wick l'avait réussi comme joueur suisse.

Contre Toronto Maple Leafs

A Colombus, Kukan se sent bien. Il vit avec sa femme dans un appartement en ville, à cinq minutes de la patinoire. En raison de sa blessure, il est resté dans l'Ohio après l'interruption de la saison le 12 mars. Début avril, il a pu reprendre contact avec la glace. "Tous les autres devaient rester à la maison alors que nous (réd: les convalescents) devions nous entraîner cinq fois par semaine", raconte le médaillé d'argent des Mondiaux 2018. Au début, il ne s'est pas senti bien avant de retrouver une condition normale.

Lorsqu'il fut rayé de la liste des blessés, Kukan n'a pas rejoint la Suisse mais la Suède dont est originaire sa femme. Kukan avait rallié la contrée scandinave en 2011. Sous les couleurs de Lulea, il avait remporté la Ligue des champions en 2015. Avant de rejoindre Columbus le 20 juin, il avait quand même passé deux semaines en Suisse. Après son retour aux Etats-Unis, il avait dû s'astreindre à huit jours de quarantaine et avait été testé tous les deux jours.

Kukan a bénéficié d'une chance inespérée de disputer la fin du Championnat tout son comme son coéquipier le Français Alexandre Tessier, blessé au dos et qui revient pour la phase finale. La NHL doit reprendre le 1er août directement avec des play-off. Le début des camps d'entraînement a eu lieu ce lundi.

Les Blue Jackets devront affronter les Toronto Maple Leafs en huitièmes de finale dans la patinoire des Canadiens qui organiseront le tour final de la Conférence Est. "Nous avons de bonnes chances, chaque équipe peut battre l'autre", souligne Kukan. Le Zurichois devra d'abord retrouver une place dans l'effectif. "La concurrence entre les défenseurs est grande. Nous sommes neuf en lice pour le moment. Si je peux jouer comme avant ma blessure, mes chances sont bonnes."

ats

suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00