La Liberté

22.05.2018

Décès de l'une des rescapées de l'accident d'avion à Cuba

L'une des trois rescapées de l'accident d'un Boeing 737 qui s'est écrasé peu après son décollage de La Havane, vendredi, est décédée à l'hôpital des suites de ses blessures, a annoncé le ministère cubain de la Santé. © KEYSTONE/EPA EFE/MARCELINO VAZQUEZ
L'une des trois rescapées de l'accident d'un Boeing 737 qui s'est écrasé peu après son décollage de La Havane, vendredi, est décédée à l'hôpital des suites de ses blessures, a annoncé le ministère cubain de la Santé. © KEYSTONE/EPA EFE/MARCELINO VAZQUEZ


22.05.2018

L'une des trois rescapées de l'accident d'un Boeing 737 qui s'est écrasé peu après son décollage de La Havane, vendredi, est décédée à l'hôpital des suites de ses blessures, a annoncé le ministère cubain de la Santé. Le bilan de la catastrophe s'élève à 111 victimes.

La jeune femme, âgée de 23 ans, "se trouvait dans un état extrêmement critique qu'il n'a pas été possible d'inverser" en dépit des efforts des médecins, a indiqué le ministère dans un communiqué lu à la télévision nationale. Elle présentait un "grave traumatisme crânien".

Les deux autres survivantes sont toujours hospitalisées dans un état grave. L'une d'elles, âgée de 39 ans, souffre de brûlures sur 41% du corps, son pronostic vital est passé lundi de "réservé" à "défavorable", selon le directeur de l'hôpital Calixto Garcia de La Havane, le docteur Carlos Alberto Martinez. Le pronostic de la seconde, 19 ans, demeure "réservé", a-t-il précisé.

"Je ne perds pas la foi, je suis convaincue qu'elle s'en tirera", a déclaré entre deux sanglots la mère de cette dernière en s'adressant lundi matin à des journalistes. Elle fait partie des proches acheminés ce week-end d'Holguin, à 670 km à l'est de la capitale, d'où sont originaires 67 des 99 victimes cubaines de l'accident.

La compagnie suspendue

Les trois femmes figuraient parmi les 113 personnes à bord du Boeing 737-200 qui s'est écrasé vendredi dans une zone de cultures peu après avoir décollé de l'aéroport international Jose Marti de La Havane. Il s'agit de la catastrophe aérienne la plus meurtrière à Cuba depuis près de 30 ans.

L'appareil avait été loué par la compagnie Cubana à une petite compagnie aérienne mexicaine, Damojh. L'autorité de l'aviation civile mexicaine a annoncé lundi avoir suspendu temporairement les opérations de Damojh, le temps d'enquêter sur les circonstances de l'accident.

ats, reu, afp

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00