La Liberté

12.07.2019

Dépenses fastueuses: Rugy, "très en colère", refuse de démissionner

Le ministre français de l'environnement, Francois de Rugy, n'a pas dut tout l'intention de démisionner (archives). © KEYSTONE/AP AFP POOL/THOMAS SAMSON
Le ministre français de l'environnement, Francois de Rugy, n'a pas dut tout l'intention de démisionner (archives). © KEYSTONE/AP AFP POOL/THOMAS SAMSON


12.07.2019

"Non je ne lâcherai pas, je suis très en colère contre les mensonges", a déclaré M. de Rugy sur BFMTV/RMC, tour à tour indigné et ému. Il a assuré avoir reçu mercredi le soutien du président Emmanuel Macron.

"Je n'ai absolument pas de raison de démissionner. Je l'ai dit au Premier ministre qui ne me l'a absolument pas demandé", a précisé le ministre de la Transition écologique, entendu la veille pendant deux heures par Edouard Philippe. Un entretien à l'issue duquel il s'est engagé le cas échéant à "rembourser chaque euro contesté".

Le ministre a admis avoir songé à quitter son poste. Mais "je ne le ferai pas car je suis très en colère quand je lis un article qui prétend que j'occupe un logement social", a-t-il expliqué, au bord des larmes, au sujet de la location d'un appartement à Orvault, près de Nantes, qui serait "à loyer social préférentiel" selon le site d'informations Mediapart.

Photos de homards et de grands crus à l'appui, Mediapart a recensé entre octobre 2017 et juin 2018 une dizaine de dîners fastueux organisés à l'Hôtel de Lassay lorsque M. de Rugy était président de l'Assemblée nationale. Le ministre a dit voir dans les photos des dîners "une personne qui règle des comptes avec (sa) femme".

"Fantasmes de coupeurs de têtes"

Il a dénoncé dans ces révélations "le fantasme des coupeurs de têtes" de "ceux qui gouvernent", et reproché à Mediapart d'avoir soutenu les "gilets jaunes jusqu'au bout". Il a aussi protesté contre le fait que sa femme puisse être comparée à "Marie-Antoinette".

Le ministre s'est défendu d'avoir "jamais acheté une bouteille de vin de plus de 30 euros de toute (sa) vie". Il a expliqué qu'il ne mangeait pas de homard parce qu'il avait une "intolérance aux crustacés" et ne buvait pas de champagne qui "lui donne mal à la tête", suscitant des railleries sur les réseaux sociaux.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00