La Liberté

21.01.2020

Des activistes anti-WEF se réunissent à Davos

Un groupe de manifestants mardi après-midi à Davos. © KEYSTONE/Ennio Leanza
Un groupe de manifestants mardi après-midi à Davos. © KEYSTONE/Ennio Leanza
Partager cet article sur:
21.01.2020

Une centaine d'activistes pacifistes, défenseurs du climat et opposants à la globalisation se sont réunis mardi après-midi au centre du village de Davos. Ils attendaient les participants à la marche en faveur du climat, éloignés encore de quelques kilomètres.

Les protestataires, déguisés en clowns McDonald's ou portant des masques de Donald Trump, ont dénoncé les dérives de la globalisation. Sur des pancartes, le président américain était décrit comme un "égoïste" ou un "menteur", a constaté un journaliste de Keystone-ATS. Les propos étaient parfois en dessous de la ceinture.

Les participants, en majorité des jeunes, s'en sont référés à Greta Thunberg. La jeune activiste suédoise a dénoncé le même jour devant les participants au Forum économique mondial (WEF) l'inaction de l'élite économique et politique mondiale contre le réchauffement climatique.

La manifestation était autorisée jusque vers 17h00. Il n'était pas clair dans l'immédiat si une jonction allait s'effectuer entre les deux groupes.

Les activistes du climat partis dimanche de Landquart, aux Grisons, sont arrivés mardi aux abords de Davos. Quelque 600 personnes s'étaient mises en route en matinée à Klosters pour la troisième et dernière étape de ce périple de 40 kilomètres.

Les activistes ont emprunté plusieurs itinéraires, surtout des chemins de randonnée. Mais certains ont finalement aussi pris le train, car cette marche en conditions hivernales était très exigeante, ont indiqué les organisateurs dans un communiqué. Et quelque 40 personnes ont entamé le matin une randonnée à ski pour rejoindre la station.

Pour l'abolition du WEF

Malgré la difficulté de la progression, l'alliance d'activistes du climat Strike-WEF a assuré que la motivation des participants était intacte.

Les activistes appellent à l'abolition du WEF, "qui ne peut pas faire partie de la solution". "Les membres du WEF ont conduit le monde dans un état catastrophique", a affirmé Payal Parekh, une porte-parole, citée dans le communiqué.

Les autorités grisonnes n'ont autorisé la marche que jusqu'à Klosters, interdisant aux activistes d'effectuer la dernière étape jusqu'à Davos. La raison invoquée est que la route cantonale doit pouvoir servir d'axe de secours.

Une autre manifestation était prévue mardi après-midi à Davos, à l'appel des jeunes socialistes grisons. Les autorités communales ont autorisé deux rassemblements séparés, non simultanés, avec chacun 300 manifestants au maximum.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00