La Liberté

12.02.2019

Des Catalans protestent à Genève contre le procès de leurs élus

Les manifestants catalans se sont réunis sur la Place des Nations pour protester contre le procès contre certains de leurs dirigeants (archives). © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI
Les manifestants catalans se sont réunis sur la Place des Nations pour protester contre le procès contre certains de leurs dirigeants (archives). © KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI


12.02.2019

Les Catalans de Suisse se mobilisent contre le procès des dirigeants indépendantistes qui a débuté en Espagne. Environ 150 d'entre eux se sont rassemblés mardi soir sur la Place des Nations à Genève.

"Nous avons de bonnes raisons de douter de l'équité d'un tel procès", a affirmé une porte-parole de la section suisse de l'Assemblée nationale catalane (ANC), Noemi Kohler. Et de dénoncer des violations par l'Espagne de la Déclaration universelle des droits de l'homme, des libertés fondamentales, de la présomption d'innocence, de l'impartialité de la Cour suprême ou encore du contrôle politique sur cette institution judiciaire.

Selon elle, la cour ne juge pas seulement les douze dirigeants indépendantistes accusés de sédition pour avoir organisé le référendum d'octobre 2017. Elle "juge des millions de Catalans", dit-elle.

Le délégué catalan auprès de l'ONU à Genève a lui relayé les messages du président Quim Torra. Il a aussi ciblé un procès contre "des personnes honorables" et a demandé à la communauté internationale d'oeuvrer pour que les Catalans puissent décider s'ils souhaitent ou non lancer leur Etat.

Demande pour l'ONU mentionnée

Une contestation reflétée aussi par les banderoles parmi les participants. "Liberté pour les prisonniers politiques catalans" ou "L'autodétermination n'est pas un délit, mais un droit", faisaient remarquer celles-ci.

Devant les manifestants, l'ancien expert indépendant de l'ONU pour la promotion de l'équité sur la scène internationale Alfred de Zayas a demandé aux manifestants d'envoyer des lettres au secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres et à la Haute commissaire aux droits de l'homme Michelle Bachelet. L'ONU doit se prononcer sur le droit des Catalans à l'autodétermination, a-t-il estimé.

"C'est scandaleux que des politiques démocratiquement élus et qui ont reçu le mandat du peuple d'organiser un référendum soient criminalisés", a-t-il également insisté. Il s'en est pris encore à l'Espagne qui viole, selon lui, les principes de l'UE et plusieurs composantes du Pacte international sur les droits civils et politiques.

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00