La Liberté

15.04.2019

Des forages en profondeur vont démarrer à Bülach (ZH)

La Nagra a commencé un forage profond à Bülach (ZH) pour déterminer la composition géologique du sous-sol. © KEYSTONE/ENNIO LEANZA
La Nagra a commencé un forage profond à Bülach (ZH) pour déterminer la composition géologique du sous-sol. © KEYSTONE/ENNIO LEANZA
Les forages profonds doivent notamment permettre de mieux connaître les couches géologiques qui sont situées sur ou sous les couches d'argile à Opalinus. © KEYSTONE/ENNIO LEANZA
Les forages profonds doivent notamment permettre de mieux connaître les couches géologiques qui sont situées sur ou sous les couches d'argile à Opalinus. © KEYSTONE/ENNIO LEANZA


15.04.2019

La Nagra a commencé une série de forages profonds lundi à Bülach (ZH) dans le cadre de la recherche d'un site de dépôts souterrains pour les déchets radioactifs. Trois lieux en lice: le versant nord des Lägern (ZH/AG), le Jura-est (AG) et Zurich nord-est (ZH/TG).

Ces forages doivent permettre d'examiner le sous-sol géologique de manière approfondie, a indiqué lundi la Société coopérative nationale pour le stockage des déchets radioactifs (Nagra). Il s'agit de déterminer l'épaisseur, la perméabilité et la composition des couches géologiques.

Couches géologiques

La Nagra effectue ces forages pour lui permettre de se faire une image plus précise des sous-sols des trois sites retenus. Elle espère obtenir des informations importantes sur les couches géologiques qui sont situées sous et sur la couche d'argile à Opalinus, une roche à très faible perméabilité.

"Après des années de travail, nous approchons lentement de la dernière ligne droite", a déclaré Maurus Alig, chef de projet à la Nagra. "Les données qui nous allons récolter avec ces forages nous servirons à trouver le meilleur et le plus sûr endroit pour un dépôt en couches profondes".

La Nagra a déposé des demandes d'autorisation pour 23 forages forages profonds. Le nombre de forages qui seront effectivement réalisés dépendra des résultats. Les travaux dureront six à neuf mois.

Travaux 24 heures sur 24

Les forages ont lieu 24 heures sur 24, mais les travaux les plus bruyants seront effectués si possible pendant la journée. La Nagra utilise des foreuses électriques afin de réduire les nuisances sonores.

Il s'agit de trouver un endroit pour enfouir quelque 100'000 mètres cubes de déchets radioactifs, soit l'équivalent du grand hall de la gare de Zurich. Pour l'instant, les déchets sont stockés dans les centrales et dans deux sites provisoires en Argovie.

Au Parlement en 2030

La Nagra choisira vers 2022 les sites pour lesquels elle demandera une autorisation générale pour la construction des dépôts. Le Conseil fédéral devra trancher. Sa décision sera soumise au Parlement vers 2030 et pourra être combattue par référendum.

Les dépôts ne seront construits qu'après 2045. Avant le début de la construction, un laboratoire souterrain sera installé à l'emplacement des futurs dépôts. Les premiers déchets moyennement ou faiblement radioactifs pourront être enfouis à partir de 2050. Le dépôt pour déchets hautement radioactifs ne sera pas opérationnel avant 2060.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00