La Liberté

Des regrets légitimes pour le Lausanne HC

Toute la déception lausannoise sur le visage de Miikka Salomaeki. © KEYSTONE/ENNIO LEANZA
Toute la déception lausannoise sur le visage de Miikka Salomaeki. © KEYSTONE/ENNIO LEANZA


Publié le 16.04.2024


Lausanne s'est incliné lors du premier match de la finale des play-off de National League. A Zurich, les Vaudois ont été battus 2-1 dans le duel des Lions.

Si proche et pourtant si loin. S'il fallait résumer ce premier acte de la finale, c'est ce que l'on pourrait retenir côté lausannois. Le LHC n'a pas à rougir de sa performance pour son premier match d'une finale de National League, mais c'est bien la force tranquille zurichoise qui a fini par s'imposer. Les Vaudois auraient mérité mieux, mais ils n'ont pas su marquer lorsqu'ils avaient les meilleures chances. Au cours du troisième tiers, les pensionnaires de Malley ont eu de vraies occasions, mais Simon Hrubec a su fermer la porte.

Avant cela, Lausanne a réalisé un premier tiers proche de la perfection. Les Zurichois ont eu de maigres occasions et surtout Damien Riat a eu la bonne idée d'ouvrir le score à la 15e. Sur une relance de Connor Hughes et un mauvais contrôle de Christian Marti à la ligne bleue alémanique, Riat a pu expédier le puck dans la lucarne de Hrubec.

Les Vaudois ont eu l'opportunité de prendre deux longueurs d'avance dans les premières minutes de la période médiane, mais Jason Fuchs puis Riat - tir sur l'angle du but - ont manqué la cible. Incapables de doubler la mise en power-play, les Vaudois se sont logiquement retrouvés à la merci du "Z" qui a égalisé par Yannick Weber (déviation de Chris Baltisberger ?) à la 29e. Un but tombé un peu de "nulle part", mais qui est finalement là pour rappeler pourquoi ces Lions zurichois sont si forts.

Les joueurs de Marc Crawford ont ensuite pris l'avantage à la 32e. Une récupération en zone défensive pour Derek Grant qui a pu remonter toute la patinoire avant d'aller ajuster Hughes pour son 9e but des play-off en autant de matches.

En l'absence de Christian Djoos, malade, Geoff Ward a dû modifier sa défense. Sans l'arrière suédois, c'est son compatriote Lawrence Pilut qui a vu son temps de jeu prendre l'ascenseur. Et comme il y avait une place pour un importé, c'est le Finlandais Henrik Haapala qui a disputé son premier match depuis le 3 février. Avec moins de cinq minutes de glace, le Scandinave n'a pas eu le temps de se mettre franchement en évidence.

La série se poursuit à Lausanne jeudi soir pour le deuxième acte avec des Lausannois qui espèrent bien faire comme lors de la demi-finale face à Fribourg: à savoir perdre le premier match en étant dominateur pour enchaîner quatre succès de rang. Mais Zurich est d'un autre calibre.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
  • La Suisse s'incline face au Canada

    La Suisse a perdu son premier match au Championnat du monde à Prague. Les hommes de Patrick Fischer se sont inclinés 3-2 face au Canada. Il...
  • Angelica Moser signe un bel exploit

    Angelica Moser, 26 ans, a brillé lors du meeting de la Ligue de diamant de Marrakech. Elle a remporté l'épreuve de saut à la perche grâce à un essai réussi à...
  • Ehammer jette l'éponge dans les larmes

    Simon Ehammer n'a pas réussi à s'imposer comme prévu lors du décathlon de Götzis (AUT). L'Appenzellois a même renoncé au 1500m final par pure frustration. ...
  • Masters 1000 de Rome: Zverev s'impose

    L'Allemand Alexander Zverev (ATP 5) a brisé le rêve du Chilien Nicolas Jarry (ATP 24) en finale du Masters 1000 de Rome. Il s'est imposé en deux sets, 6-4...
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11