La Liberté

02.12.2020

Deux victoires sur trois pour les Romands

La joie des Servettiens après le 2-1 de la.... 93e. © Keystone/MARTIAL TREZZINI
La joie des Servettiens après le 2-1 de la.... 93e. © Keystone/MARTIAL TREZZINI
Partager cet article sur:
02.12.2020

Le Servette FC ne basculera pas dans la crise. A la Praille, les Genevois ont cueilli sur le fil un succès 2-1 devant le FC Zurich qui lui permet d'abandonner cette "lanterne rouge" si infamante.

Cette soirée a également souri au Lausanne-Sport, qui a cueilli la première victoire de son histoire dans son nouveau stade de la Tuilière avec un 3-0 sans appel face à Vaduz. En revanche, le FC Sion n'a pas remonté la pente quatre jours après sa défaite 4-1 à Vaduz. Les Sédunois se sont inclinés 2-0 sans gloire à Lucerne.

Servette se devait de réagir. Incapable de gagner plus d'un match et de ne mettre ne serait-ce qu'un but dans le jeu depuis le début de saison, les Genevois étaient en mauvaise posture. Et sans la réussite décisive de Théo Valls à la 93e minute, ils le seraient toujours ce mercredi. La réalisation du Français, lancé par Kastriot Imeri face à Yannick Brecher, permet aux Grenat de gagner deux places au classement.

Et ils ont même marqué deux fois sans recourir à un coup de pied arrêté. Avant Valls, c'est Grejohn Kyei, l'attaquant le plus dangereux côté grenat, qui a trouvé le chemin des filets, étant à l'affût d'un cafouillage suite à un centre de Boubacar Fofana (69e). Mais cinq minutes plus tard, une jolie frappe de Toni Domgjoni semblait maudire les Servettiens. Sauf que le poteau trouvé par Wilfried Gnonto à la 90e trahissait une inversion de tendance.

Cette deuxième victoire de la saison est aussi à mettre au crédit d'Alain Geiger, lequel ne s'est pas résigné à mettre en place une stratégie défensive malgré cette dernière place au classement. Cela n'a jamais vraiment été le style du Valaisan depuis son arrivée à La Praille à l'été 2018. Les Grenat ont plutôt joué dans une forme de 4-3-3, qui a notamment permis à Timothé Cognat d'évoluer dans un rôle qui lui correspond mieux (en relayeur au lieu de meneur).

Lausanne: une victoire historique

Giorgio Contini peut, lui aussi, afficher un immense sourire. Après quatre matches sans victoire, l'entraîneur a mené les siens vers un large succès dans le duel des néo-promus. A la peine en première période, les Vaudois ont su élever les débats au bon moment. Tout s'est joué juste avant l'heure de jeu avec une faute de main dans la surface de Sandro Wieser pour une double peine fatale: le pénalty transformé par Aldin Turkes pour l'ouverture du score, et un second carton jaune contre le joueur de la Principauté.

A 11 contre 10 et avec l'avantage au score, Lausanne a joué sur du velours. Les Vaudois ont toutefois eu le mérite de s'imposer avec un réel panache. Les buts de Turkes pour le 2-0 de la 68e et de Joël Geismann pour le 3-0 de la 80e auraient, en effet, mérité les applaudissements nourris d'un public. Ce succès leur permet d'aborder le déplacement de dimanche à Zurich sans endosser sur leurs épaules une pression excessive.

Sion coule à nouveau

La pression sera, en revanche, bien présente pour le FC Sion lors de la venue de Lugano. Venus à Lucerne pour, en premier lieu, tenir le 0-0, les Valaisans ont été crucifiés par la verve d'un gamin de 18 ans: Yvan Alounga. Le Camerounais provoquait l'autogoal de Jan Bamert à la 70e quelques secondes seulement après son introduction. A la 81e, il était le plus prompt sur un renvoi de Kevin Fickentscher pour doubler la mise.

Trop vite privé de Luca Clemenza contraint de quitter la pelouse après seulement six minutes jeu pour blessure, le FC Sion a livré une performance bien médiocre. Une semaine après avoir fêté sa première victoire de la saison lors du derby contre le Servette FC, Fabio Grosso et ses joueurs sont malheureusement partis pour vivre un hiver bien rude.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00