La Liberté

13.06.2019

Dissémination expérimentale d'orge OGM à Zurich

L'Office fédéral de l'environnement autorise l'Université de Zurich à mener des essais en plein champ avec de l'orge génétiquement modifié (photo symbolique). © KEYSTONE/GAETAN BALLY
L'Office fédéral de l'environnement autorise l'Université de Zurich à mener des essais en plein champ avec de l'orge génétiquement modifié (photo symbolique). © KEYSTONE/GAETAN BALLY


13.06.2019

L'Office fédéral de l'environnement (OFEV) autorise l'Université de Zurich à disséminer à titre expérimental de l'orge génétiquement modifié. Des conditions strictes de sécurité doivent être respectées.

L'orge OGM utilisé pour l'expérience présente une résistance accrue aux maladies fongiques, a indiqué mardi l'OFEV. Un gène de résistance du blé a été introduit dans l'orge. Le but est de mieux comprendre comment ces lignées d'orge transgéniques se comportent en plein champ et comment elles résistent aux maladies fongiques.

La demande d'essai a été déposée par l'Université de Zurich en décembre 2018. Elle porte sur une durée maximale de cinq périodes de culture, soit du printemps 2019 à l'automne 2023, sur un site protégé de la Station de recherche fédérale Agroscope de Reckenholz, dans le nord de la ville de Zurich.

Mesures de sécurité

L'autorisation accordée par l'OFEV comporte des conditions strictes pour l'essai en plein champ. L'Université de Zurich doit mettre en place une série de mesures pour garantir la sécurité des humains, des animaux et de l'environnement. Elle doit aussi éviter la propagation de matériel génétiquement modifié hors de la surface d'expérimentation.

Les tests contribueront à la recherche fondamentale et à l'étude des aspects de biosécurité liés à la dissémination de plantes génétiquement modifiées, précise l'OFEV. En Suisse, la culture de plantes OGM à des fins de recherche est soumise à autorisation. Leur emploi dans l'agriculture est interdit jusqu'à fin 2021 en raison d'un moratoire.

Des essais de blé transgéniques ont déjà été menés entre 2008 et 2010 et entre 2014 et 2018 à la station Agroscope de Reckenholz. En mars. l'Université de Zurich a reçu l'autorisation de l'OFEV de poursuivre ces essais de blé OGM résistant mieux à l'oïdium, une maladie causée par certains champignons.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00