La Liberté

15.05.2019

Draisaitl plonge la Slovaquie dans le doute

C'est la stupeur à Kosice. Leon Draisaitl, félicité par son coéquipier Holzer, vient de marquer le précieux 3-2 pour l'Allemagne. © KEYSTONE/AP/PETR DAVID JOSEK
C'est la stupeur à Kosice. Leon Draisaitl, félicité par son coéquipier Holzer, vient de marquer le précieux 3-2 pour l'Allemagne. © KEYSTONE/AP/PETR DAVID JOSEK


15.05.2019

A Kosice au Championnat du monde, l'Allemagne a battu 3-2 la Slovaquie, qui est désormais proche de l'élimination. De son côté, la Russie a écrasé 10-0 l'Italie.

Les organisateurs locaux peuvent être inquiets. Après cette défaite concédée face aux médaillés d'argent des Jeux de Pyeongchang, la Slovaquie n'est pas certaine de se qualifier pour les quarts de finale. Ce qui représenterait un rude coup pour les supporters slovaques. D'autant que la défaite a été particulièrement amère. Les Slovaques ne menaient-ils pas encore 2-1 à 1'52'' du terme du temps réglementaire. C'est alors que Eisenschmid (Mannheim) a perforé la défense slovaque avec un "missile". Puis à 27'' de la troisième sirère, la star des Edmondon Oilers, Leon Draisaitl a donné une victoire précieuse qui qualifie pratiquement l'Allemagne pour les quarts après une série de quatre succès.

Dans le premier match de la journée, les Etats-Unis n'ont pas trébuché sur la Grande-Bretagne (6-3). Malgré une belle résistance, les Anglais ont concédé leur quatrième défaite en autant de matches. Le néo-promu jouera sa place lundi prochain dans un affrontement que l'on pressent rugueux face à la France. Les Américains sont actuellement deuxièmes de leur groupe.

Dans le groupe de la Suisse à Bratislava, la Russie et ses "monstres" ont découpé les pauvres néo-promus italiens (x-x). Après 31'' déjà, Zaitsev avait ouvert le score. La suite ne fut qu'un long monologue russe. Au cours de cette soirée "portes ouvertes", les plus en vue furent Yevgeni Kuznetsov (Washington Capitals) avec deux buts et deux assists et Nikita Kucherov (Tampa Bay Lightning) avec un but et trois assists. Les Russent prennent la tête du groupe B avec une meilleure différence de buts que la Suisse.

Les Italiens avec le défenseur Luca Zanatta (Olten) et l'attaquant Diego Kostner (Ambri-Piotta) évoluent visiblement dans une ligue trop grande pour eux. En quatre matches, ils ont déjà encaissé 30 buts et pas marqué le moindre goal. Tout comme la France contre la Grande-Bretagne, les Transalpins joueront leur maitien contre l'Autriche à l'occasion de leur dernier match.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00