La Liberté

23.02.2019

Dynamitage du Monaco, bunker de Pablo Escobar à Medellin

L'immeuble de luxe de Pablo Escobar à Medellin comptait huit étages. © KEYSTONE/AP/LUIS BENAVIDEZ
L'immeuble de luxe de Pablo Escobar à Medellin comptait huit étages. © KEYSTONE/AP/LUIS BENAVIDEZ


23.02.2019

L'immeuble Monaco, fortin de luxe de l'ancien baron de la drogue colombien Pablo Escobar à Medellin, a été détruit à coup d'explosifs vendredi par la mairie. Elle entend aménager à sa place un parc dédié aux victimes du narcoterrorisme.

Une forte détonation a retenti à 11h53 locales (17h53 en Suisse). Trois secondes après, sous les yeux de 1600 personnes dont des victimes d'Escobar, les huit étages du bunker du "capo" du cartel de Medellin n'étaient plus que décombres.

La démolition du Monaco "représente la défaite de la culture de l'illégalité (...). Cela signifie que l'histoire ne va pas s'écrire en fonction des bourreaux", a déclaré le président colombien Ivan Duque, devant le futur site du parc Inflexion, qui devrait être terminé à la fin de l'année.

Symbole de l'extravagance de Pablo Escobar, le Monaco, qui était déjà bien décrépit, sera remplacé par un espace de 5000 m2 commémorant les milliers de personnes tuées durant la période la plus violente du "narcoterrorisme", dans les années 1980 et 1990, quand les cartels de la drogue colombiens se menaient une guerre sans merci.

Abattu sur un toit

A la tête d'un véritable empire du crime, Pablo Escobar a été un temps l'un des hommes les plus riches au monde, selon Forbes. Il a été abattu sur un toit de la ville par la police en décembre 1993, il y a un peu plus de 25 ans, alors qu'il s'enfuyait.

Encore récemment, des groupes visitaient chaque jour cet énorme immeuble blanc qu'avait fait construire Escobar dans les années 1980 au coeur d'El Poblado, l'un des quartiers les plus chics de Medellin. Avant d'être abandonné, le Monaco a abrité pendant plusieurs années des entités publiques, dont la police.

En dépit de la chute d'Escobar et d'autres grands "narcos", la Colombie reste le principal producteur de cocaïne de la planète et les Etats-Unis le premier consommateur.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00