La Liberté

10.07.2018

Emissions en baisse - immobilier dépendant des énergies fossiles

L'immobilier émet encore trop de CO2 en Suisse. Un désastre pour le climat, comme l'exprimaient des militants à Bâle ce printemps (archives). © KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS
L'immobilier émet encore trop de CO2 en Suisse. Un désastre pour le climat, comme l'exprimaient des militants à Bâle ce printemps (archives). © KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS


10.07.2018

Les émissions de CO2 ont de nouveau diminué l'an dernier. Le parc immobilier reste toutefois dépendant des énergies fossiles. Selon l'Office fédéral de l'environnement (OFEV), il y a encore des efforts à faire dans ce domaine.

L'office vérifie l'évolution des émissions de CO2. Résultat: celles liées aux carburants ont baissé de 1,5% l'an dernier malgré l'augmentation du trafic. Ce recul est principalement dû à l'utilisation de biocarburants, dont la part a augmenté de 1,6 à 2,6%.

Pour rendre les années comparables, l'OFEV tient compte de l'influence de la météo hivernale sur la consommation de gaz et d'huile de chauffage. Rayon combustible, la diminution est de 1,9%. La tendance à la baisse se maintient: les émissions sont inférieures de 26,5% à celles de 1990.

Sans correction climatique, elles varieraient fortement d'une année à l'autre. Pour atteindre les objectifs de l'accord de Paris sur le climat, il est indispensable que le parc immobilier, qui génère environ trois quarts des émissions de CO2 liées aux combustibles, diminue son recours aux énergies fossiles, note mardi l'OFEV.

Le Parlement est appelé à trancher dans le cadre d'une révision de la loi sur le CO2. Dans son projet, le Conseil fédéral propose d'introduire des valeurs limites contraignantes pour les bâtiments dès 2029 si les émissions de ce secteur n’ont pas diminué d’au moins 50% en 2026 et 2027.

La commission de l'environnement du Conseil national refuse de suivre. Elle préfère s'en remettre aux cantons et propose de leur donner jusqu’en 2030 pour atteindre la réduction de 50% par rapport à 1990. Le gouvernement ne devrait pas proposer avant fin 2027 l’introduction d’un standard unifié à l’échelle nationale.

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00