La Liberté

28.05.2020

Empa: nouvelle prise d'air à la station du Jungfraujoch

La station de mesure de la qualité de l'air de l'Empa au Jungfraujoch dispose désormais d'une prise d'air plus propre, à cinquante mètres de la plate-forme fréquentée par les touristes. © Empa
La station de mesure de la qualité de l'air de l'Empa au Jungfraujoch dispose désormais d'une prise d'air plus propre, à cinquante mètres de la plate-forme fréquentée par les touristes. © Empa
Partager cet article sur:
28.05.2020

Un nouveau dispositif a été installé pour alimenter la station de mesure de la qualité de l'air de l'Empa au Jungfraujoch avec des échantillons "propres". Cette nouvelle prise d'air à 3500 mètres d'altitude se trouve sur une crête à l'extérieur de la station.

La station de mesure du Jungfraujoch est la plus haute d'Europe. L'air à cette altitude est un véritable trésor d'informations sur l'évolution des polluants et des émissions à travers le continent, a indiqué jeudi le Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche (Empa).

Mais pour pouvoir étudier cet air, il faut l'aspirer de l'atmosphère. Jusqu'à présent, cela se faisait sur le toit du bâtiment - le "Sphinx". Or le Sphinx n'est pas seulement utilisé par les chercheurs de l'Empa pour leurs travaux, mais sa plate-forme d'observation attire aussi chaque jour des milliers de touristes.

En plus des émissions directes des touristes, il y a aussi de nombreuses émissions locales sur le Jungfraujoch, par exemple provenant des travaux de construction ou des réfrigérateurs et des mousses, qui peuvent affecter les échantillons d'air analysés par les chercheurs.

L'équipe dirigée par Martin Vollmer, du Laboratoire de protection de l'air et de technologie environnementale de l'Empa a donc décidé dès 2012 d'aspirer l'air à cinquante mètres du Sphinx afin de disposer à l'avenir d'un air encore plus pur pour les analyses.

Le projet a maintenant été mis en œuvre. La structure d'une centaine de mètres de long et d'une demi-tonne a été transportée par hélicoptère puis installé dans la roche au-dessous de la crête par des alpinistes spécialisés dans ce type de travaux.

L'équipe a bénéficié du confinement lié au Coronavirus, car le parking de Grindelwald Grund (BE) était complètement vide en raison du manque de touristes et offrait donc suffisamment d'espace pour disposer les différentes pièces, les enrouler et les tirer dans le tuyau principal, note encore l'Empa.

ats

Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00