La Liberté

22.07.2019

En Thaïlande, la course traditionnelle de buffles fait la fierté des cultivateurs de riz

Les buffles attelés par paires foncent vers la ligne d'arrivée, sous les rires excités qui se déchaînent dans la foule des spectateurs, tandis que les conducteurs agrippés à leur charrue tentent de tenir jusqu'à la fin de la course pour ne pas être disqualifiés. © KEYSTONE/AP/SAKCHAI LALIT
Les buffles attelés par paires foncent vers la ligne d'arrivée, sous les rires excités qui se déchaînent dans la foule des spectateurs, tandis que les conducteurs agrippés à leur charrue tentent de tenir jusqu'à la fin de la course pour ne pas être disqualifiés. © KEYSTONE/AP/SAKCHAI LALIT
Le prix décerné au vainqueur de cette course de buffles s'élève à 3000 bahts (100 dollars) mais c'est surtout la fierté de remporter la victoire qui motive les concurrents. © KEYSTONE/AP/SAKCHAI LALIT
Le prix décerné au vainqueur de cette course de buffles s'élève à 3000 bahts (100 dollars) mais c'est surtout la fierté de remporter la victoire qui motive les concurrents. © KEYSTONE/AP/SAKCHAI LALIT


22.07.2019

Lancés à toute vitesse sur un terrain boueux, des buffles attelés par paires déchaînent les acclamations des spectateurs. Le public est venu assister dimanche dans la province de Chonburi en Thaïlande à cette course exceptionnelle qui perpétue une ancienne tradition.

Les tracteurs ont depuis longtemps remplacé les buffles pour les travaux agricoles mais les fermiers de Chonburi ont sauvegardé cette tradition vieille de plus d'un siècle marquant la fin des labours, après la saison des plantations annuelles de riz.

"Auparavant, nous avions recours aux buffles pour labourer les champs de riz. Quand le travail était terminé, nous organisions la course de buffles pour nous détendre", raconte Thanin Sae-tiew, fermier, 52 ans. "Depuis, c'est devenu notre tradition", explique-t-il.

Les buffles attelés par paires foncent vers la ligne d'arrivée, sous les rires excités qui se déchaînent dans la foule des spectateurs, tandis que les conducteurs agrippés à leur charrue tentent de tenir jusqu'à la fin de la course pour ne pas être disqualifiés.

Prix et fierté

Le prix décerné au vainqueur s'élève à 3000 bahts (100 dollars) mais c'est surtout la fierté de remporter la victoire qui motive les concurrents, bien que les meilleurs buffles puissent rapporter encore plus à la vente.

Les buffles de Noppadol Pornpaipan, un concurrent de 22 ans, ont eu droit à une nourriture soignée le soir avant la course: riz cuit, oeufs, concentré de poulet. Le jour de la course, un repas énergétique spécial leur a été servi: riz mélangé à une soupe d'ailerons de requin.

Avec la mécanisation de l'agriculture, certains déplorent que les jeunes générations aient perdu le contact avec les anciens modes de vie, mais cette course permet de sauvegarder la transmission des traditions. "Je suis heureux d'aider à préserver les buffles thaïlandais qui ainsi ne disparaîtront pas", se réjouit Noppadol.

ats, afp

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00