La Liberté

12.06.2018

Enquêtes ordinaires après une collision à St-Moritz en 2017

Un PC-7 de la formation de voltige aérienne PC-7 Team avait touché le câble d'une caméra de télévision aérienne lors des championnats du monde de ski alpin en 2017 à St-Moritz (GR). © Swiss Air Force PC-7 TEAM
Un PC-7 de la formation de voltige aérienne PC-7 Team avait touché le câble d'une caméra de télévision aérienne lors des championnats du monde de ski alpin en 2017 à St-Moritz (GR). © Swiss Air Force PC-7 TEAM


12.06.2018

La justice militaire demande l'ouverture d'enquêtes ordinaires contre deux pilotes de la formation de voltige PC-7 Team. Un PC-7 était entré en collision avec le câble d'une caméra aérienne lors des championnats du monde de ski alpin à St-Moritz en février 2017.

Une altitude minimale de vol fixée trop basse et l'absence de marge de sécurité sont sans doute à l'origine de la collision du PC-7 avec le câble de la caméra de la Télévision suisse. Le juge d'instruction a donc demandé l'ouverture d'une enquête ordinaire contre le leader de la patrouille de voltige aérienne et le pilote de l'avion impliqué dans la collision.

Le divisionnaire Bernhard Müller, commandant des Forces aériennes, a approuvé les propositions du juge d'instruction, a indiqué mardi la justice militaire. Les deux pilotes inculpés bénéficient de la présomption d'innocence.

Inobservation des prescriptions

L'enquête devra notamment établir si le leader de la formation de voltige aérienne a défini une hauteur minimale de vol trop basse dans la phase de planification. Si tel était le cas, il pourrait s'être rendu coupable d'inobservation des prescriptions de service.

Pour le pilote du PC-7 entré en collision avec le câble de la caméra aérienne, il s'agit d'établir s'il pourrait s'être rendu coupable de dilapidation de matériel et d'inobservation des prescriptions de service.

Les faits remontent au 17 février 2017. La formation de voltige aérienne PC-7 Team des Forces aériennes a effectué une démonstration lors du géant masculin des Mondiaux de ski de St-Moritz. Lors de la manoeuvre, un des avions a touché avec son aile le câble de la caméra qui surplombe la piste et permet d'avoir des images aériennes de la course.

Aile endommagée

Le câble a été sectionné et la caméra s'est écrasée dans l'aire d'arrivée près de la tribune des spectateurs. Malgré une aile endommagée, l'avion a pu atterrir sans encombre à Samedan (GR). Il n'y a pas eu de blessé. Le télésiège proche de l'aire d'arrivée, sur lequel se trouvaient des coureurs, a été arrêté. La deuxième manche du géant a été reportée d'une demi-heure.

Le dispositif de la caméra et la caméra elle-même, ainsi que le télésiège ont subi des dégâts s'élevant à plusieurs centaines de milliers de francs. La réparation du PC-7 endommagé a coûté près de 75'000 francs, précise la justice militaire.

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00