La Liberté

11.07.2020

Et maintenant, on fait quoi?

Mirlind Kryeziu et huit autres membres du FCZ positifs au COVID-19 © KEYSTONE/ANTHONY ANEX
Mirlind Kryeziu et huit autres membres du FCZ positifs au COVID-19 © KEYSTONE/ANTHONY ANEX
Mirlind Kryeziu et huit autres membres du FCZ positifs au COVID-19 © KEYSTONE/ANTHONY ANEX
Mirlind Kryeziu et huit autres membres du FCZ positifs au COVID-19 © KEYSTONE/ANTHONY ANEX
Partager cet article sur:
11.07.2020

Des joueurs infectés par le COVID-19, un match renvoyé et d'autres menacés, la fin de saison de Super League s'annonce rock & roll. Surtout qu'il reste peu de temps pour rattraper les matches.

La Swiss Football League (SFL) n’a pas attendu le résultat - fort heureusement négatif - des tests subis par les joueurs de Neuchâtel Xamax pour arrêter une première décision ce week-end. Tous les matches prévus samedi et dimanche, à l’exception de la rencontre FC Zurich – Sion, se joueront, a assuré le chef de la communication de la SFL, Philippe Guggisberg, à Keystone-ATS.

"La SFL informera au début de la semaine prochaine sur les décisions prises quant à la suite du déroulement de la saison", précise Philippe Guggisberg. Depuis la révélation du test positif du défenseur du FC Zurich Mirlind Kryeziu, le scénario catastrophe que les clubs romands avaient redouté pour justifier leur refus de poursuivre la saison est en train de se vérifier. Le médecin cantonal zurichois n'a pas tardé à ordonner la quarantaine pour le FC Zurich qui a révélé samedi que cinq autres joueurs et trois membres du staff étaient également infectés par le COVID-19.

Le match Zurich – Sion prévu samedi a été renvoyé vendredi déjà. La tenue de celui qui doit opposer mardi le FCZ au FC Bâle semble improbable avec six joueurs zurichois infectés et d'autres qui pourraient l'être d'ici mardi. Avec ce premier renvoi, la SFL aura de la peine à boucler la saison le 2 août pour satisfaire aux directives de l’UEFA. L’instance européenne exige que les noms des équipes qualifiées pour les prochaines compétitions européennes soient connus le 3 août.

Dans un premier temps, il avait été décidé qu’une équipe pouvait continuer à jouer même si un ou plusieurs joueurs étaient infectés. Seulement depuis l’annonce de la reprise de la saison à la fin mai, les compétences sanitaires sont à nouveau soumises aux autorités cantonales. La décision du médecin cantonal zurichois qui a placé l’équipe en quarantaine a bouleversé le protocole établi par la SFL. "Je savais que la réussite de ce "restart" ne tenait qu’à un fil, souligne le propriétaire de Neuchâtel Xamax et vice-président de la SFL, Jean-François Collet. Il fallait qu’aucun grain de sable ne survienne..."

A Heinrich Schifferle et à Claudius Schäfer, respectivement président et CEO de la SFL, de trouver désormais la parade pour faire face à cette situation d’urgence. Les deux hommes ont balayé avec une sorte de mépris qu’ils n’ont même pas pris la peine de dissimuler à la fois la demande de Sion et de Neuchâtel Xamax de ne pas poursuivre la saison et la proposition du Lausanne-Sport d’un championnat à douze. Ils ont verrouillé le vote du 29 mai avec un savoir-faire que ne leur aurait pas envié le Politburo de l’ère soviétique. Pour leur défense, il convient de préciser que seul le restart pouvait leur permettre de couvrir le coût de fonctionnement de la SFL. Mais a eux désormais de répondre à "la" question: et maintenant, on fait quoi?

ats

suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00