La Liberté

13.12.2018

Fin des festivités du bicentenaire de Nova Friburgo

L'événement organisé en mai au Brésil (archives). © KEYSTONE/EPA EFE/CARLOS MAFORT
L'événement organisé en mai au Brésil (archives). © KEYSTONE/EPA EFE/CARLOS MAFORT


13.12.2018

Les organisateurs des festivités marquant le bicentenaire de la fondation de Nova Friburgo tirent un bilan positif. L'événement a permis de raconter à nouveau cette histoire de Fribourgeois et de Jurassiens, essentiellement, ayant émigré au Brésil.

"Nous avons donné beaucoup de visibilité à Nova Friburgo, grâce à notre présence dans de grandes manifestations comme le Carnaval des Bolzes, la Fête alpestre de lutte suisse du Lac-Noir, les Rencontres de folklore internationales, la désalpe de Charmey ou encore l’Estivale", relève Raphaël Fessler, président de l'Association Fribourg-Nova Friburgo, dans une interview parue jeudi dans La Liberté.

"Grâce à tout ça, je pense que les Fribourgeois sont aujourd’hui un peu plus conscients de leur propre histoire", ajoute-t-il. "Il faut souligner que le canton du Jura nous a accompagnés durant ces festivités. Car les gens qui ont émigré vers le Brésil au début du 19e siècle venaient de 11 cantons. Il y avait notamment 830 Fribourgeois et 500 Jurassiens."

Nouveaux membres

"Les points forts ont été le voyage organisé au Brésil au mois de mai ainsi que la venue d’une délégation brésilienne en Suisse à l’occasion du 1er Août fêté à Estavayer-le-Lac", précise Raphaël Fessler. En tout, ces festivités ont coûté 300'000 francs, dont 175'000 francs accordés par le canton de Fribourg, pour une vingtaine de manifestations.

L’association fête ses 40 ans cette année. Raphaël Fessler dit vouloir recruter de nouveaux membres. "Actuellement, nous en avons 250. Beaucoup sont des membres de la première heure. Nous étudions des pistes, comme celle de la création d’une fondation qui pourrait exploiter un café Nova Friburgo. Cela permettrait à des jeunes d’y faire des stages."

Grande ville

Pour mémoire, la cité de Nova Friburgo au Brésil est née il y a 200 ans, fondée par des migrants suisses fuyant la misère. En 1818, le roi portugais Jean VI et un diplomate fribourgeois signaient un traité de colonisation prévoyant de créer une Nouvelle Fribourg.

L'année suivante, 2000 Suisses partaient pour ce pays dans l'espoir d'y trouver de meilleures conditions de vie. Parmi ces migrants se trouvaient, outre les Fribourgeois et des Jurassiens, des Valaisans, Vaudois, Argoviens, Soleurois et Lucernois. Cette longue et périlleuse expédition coûtait la vie à des centaines de personnes.

En 1820, les survivants fondaient Nova Friburgo, à 130 kilomètres au sud de Rio de Janeiro. Deux siècles plus tard, la ville brésilienne compte quelque 200'000 habitants.

ats

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00