La Liberté

26.01.2021

Malgré l'absence de Florian Homm, le procès se poursuit

Le financier allemand ne s'est pas présenté mardi matin à son procès devant le Tribunal pénal fédéral (archives). © KEYSTONE/TI-PRESS/PABLO GIANINAZZI
Le financier allemand ne s'est pas présenté mardi matin à son procès devant le Tribunal pénal fédéral (archives). © KEYSTONE/TI-PRESS/PABLO GIANINAZZI
Le financier allemand ne s'est pas présenté mardi matin à son procès devant le Tribunal pénal fédéral (archives). © KEYSTONE/TI-PRESS/PABLO GIANINAZZI
Le financier allemand ne s'est pas présenté mardi matin à son procès devant le Tribunal pénal fédéral (archives). © KEYSTONE/TI-PRESS/PABLO GIANINAZZI
Partager cet article sur:
26.01.2021

Le Tribunal pénal fédéral a décidé de poursuivre le procès de Florian Homm et de ses trois coaccusés, en dépit de son absence. Le financier allemand et un autre prévenu ne se sont pas présentés à l'ouverture des débats mardi matin.

Domicilié en Allemagne, Florian Homm est le principal accusé dans une affaire de manipulation des cours d'actions non cotées. Autre absent de marque, l'ancien directeur d'une fiduciaire de Küsnacht (ZH), qui est également inculpé avec deux autres Suisses.

L'avocat du directeur, Me Ludovic Tirelli, a déploré auprès de l'agence Keystone-ATS que son mandant - en traitement à l'étranger pour une grave maladie - se soit vu refuser le report des débats malgré plusieurs certificats médicaux et requêtes d'expertises. "Nous avons à nouveau présenté cette demande de report ce matin, a-t-il précisé. Nous sommes prêts pour la suite de la procédure et nous nous battrons pour que notre client ait droit à un procès équitable."

Marc Engler, le défenseur de Florian Homm, a aussi invoqué les problèmes de santé de son client pour demander le report. Le financier souffrirait d'un déficit de ses défenses immunitaires à la suite d'une blessure et ferait donc partie des groupes à risque, a souligné Me Engler à Keystone-ats.

Le tribunal a pourtant exigé que Homm se présente et le considère désormais comme non excusé. Après plusieurs heures de débats, elle a décidé de poursuivre le procès en dépit du défaut de la moitié des accusés. Les débats reprennent mercredi matin et sont prévus sur trois semaines.

Florian Homm est prévenu d'escroquerie par métier, gestion déloyale, abus de confiance, blanchiment aggravé et faux dans les titres. Le Ministère public de la Confédération (MPC) lui reproche de s'être enrichi de quelque 170 millions de dollars en Suisse entre 2005 et 2008 en manipulant les cours de "penny stocks". L'Allemand multipliait les transactions sur ces actions non cotées entre les fonds de placement qu'il gérait afin de faire grimper leur valeur.

Ses trois coaccusés répondent notamment de blanchiment aggravé, faux dans les titres, ainsi que banqueroute frauduleuse dans le cas du directeur de fiduciaire absent. Ces hommes auraient contribué à la dissimulation des fonds d'origine criminelle soustraits par Florian Homm. (affaire SK.2019.12)

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00