La Liberté

Fraude en ligne: Interpol intercepte 130 millions de dollars

Arnaques en ligne: Interpol a arrêté un millier de suspects. © KEYSTONE/DPA/NICOLAS ARMER
Arnaques en ligne: Interpol a arrêté un millier de suspects. © KEYSTONE/DPA/NICOLAS ARMER


Publié le 24.11.2022
Partager cet article sur:


Une opération d'envergure menée par Interpol a mené à l'arrestation de près d'un millier de suspects et permis d'intercepter 130 millions de dollars d'actifs issus de fraudes commises en ligne, a annoncé jeudi l'institution.

Hameçonnage vocal, escroqueries sentimentales, "sextorsion", fraude à l'investissement, compromission de courriels professionnels, blanchiment d'argent lié aux jeux d'argent illégaux en ligne: l'opération Haechi III a duré plus de cinq mois, du 28 juin au 23 novembre, dans une trentaine de pays, explique dans un communiqué Interpol dont le siège est à Lyon.

Au total, l'opération a permis l'arrestation de 975 personnes et la résolution de plus de 1600 dossiers. Près de 2800 comptes de dépôts et d'actifs virtuels ont été bloqués en lien avec ces affaires de criminalité financière.

Les investigations lancées dans le cadre de Haechi III ont généré la publication de 95 notices et diffusions d'Interpol et ont permis d'identifier de nouvelles tendances émergentes dans le crime en ligne, en particulier de nouvelles variations dans les usurpations d'identité, les escroqueries sentimentales ou à l'investissement, ou encore les cas de "sextorsion".

Les enquêteurs ont par ailleurs relevé une hausse importante des fraudes sur les applications de messageries instantanées qui encouragent le paiement via des portefeuilles de cryptomonnaies.

Dans l'une des enquêtes, deux Coréens sous le coup de notices rouges d'Interpol, suspectés d'avoir détourné 28 millions d'euros auprès de 2000 victimes grâce à une pyramide de Ponzi, ont été arrêtés en Grèce et en Italie.

Des enquêteurs autrichiens et indiens ont quant à eux identifié un groupe de cybercriminels qui se faisait passer pour des agents d'Interpol, et persuadait des victimes de transférer de l'argent via des institutions financières, des plateformes de cryptomonnaies et des cartes cadeaux dématérialisées.

ats, afp

Articles les plus lus
  • En direct

    Quatre à la suite pour Gottéron !

    Excellent week-end pour Fribourg-Gottéron ! Les protégés de Christian Dubé s'imposent 4-3 à Lausanne et enchaînent un quatrième succès de rang en National...
  • Incendie au GYB à Payerne

    Les élèves et les enseignants du Gymnase intercantonal de la Broye (GYB) à Payerne, soit quelques 1100 élèves, ont été évacués de l’établissement scolaire ce...
  • Musique: la Concordia à l'heure brésilienne

    La Concordia, le corps de musique officiel de la ville de Fribourg, a vécu vendredi à l’heure brésilienne à l’occasion de sa soirée annuelle qui s’est déroulée...
  • Explosion d'un bancomat à Gumefens

    Un bancomat de la banque Raiffeisen a explosé à Gumefens dans la nuit de jeudi à vendredi. Un important dispositif de police a été mis en place pour retrouver...
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11