La Liberté

11.09.2019

Généreux sénateurs pour le tourisme et les exportations

Le Conseil des Etats veut donner plus de moyens au tourisme dans le cadre de la promotion économique 2020-2023 (archives). © KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER
Le Conseil des Etats veut donner plus de moyens au tourisme dans le cadre de la promotion économique 2020-2023 (archives). © KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER


11.09.2019

Le tourisme et les exportations doivent être davantage soutenus par la Confédération. Le Conseil des Etats a décidé mercredi de libérer quelque 20 millions de plus que ce qu'a prévu le Conseil fédéral dans le cadre de la promotion économique 2020-2023.

Si le National suit, l'enveloppe totale sera portée à 393,3 millions de francs. A l'origine, le Conseil fédéral avait prévu 373,1 millions. Le National avait déjà gonflé la note, les sénateurs sont allés encore plus loin.

Les élus des cantons touristiques tels le Valais, les Grisons ou Berne se sont particulièrement illustrés pour soutenir la hausse de moyens. Pour Suisse Tourisme, qui se taille la part du lion, ils ont accepté par 33 voix contre 9 que l'enveloppe soit portée de 220,5 à 230 millions de francs.

Le tourisme emploie quelque 175'500 personnes et génère 2,9% de la valeur ajoutée de l'économie suisse, a rappelé le rapporteur de commission Pirmin Bischof (PDC/SO). Dix millions de plus pour ce secteur seront bien utilisés, a ajouté Hans Stöckli (PS/BE).

Sa collègue de parti, Anita Fetz (PS/BS), estimait que dix millions de plus ou de moins n'étaient pas la question centrale. Aujourd'hui, le secteur traverse un changement en profondeur, selon elle.

La Suisse est trop petite pour un "tourisme de masse" et devrait plutôt miser sur un "tourisme de classe". Une réorientation marketing en ce sens dépasse le cadre de Suisse Tourisme, selon la Bâloise.

Les petites officines de tourisme ont disparu depuis longtemps en Valais, lui a rétorqué Beat Rieder (PDC/VS). "Et pour financer un marketing à l'échelle internationale, il faut de l'argent."

Parmelin pas écouté

Peter Föhn (UDC/SZ) a plaidé pour plus de mesure dans le soutien étatique au tourisme, alors que d'autres secteurs ne reçoivent rien. Le chef du Département de l'économie Guy Parmelin a rappelé que la plupart des crédits prévus par le Conseil fédéral dans le cadre de la promotion économique pour les années à venir sont supérieurs aux dépenses effectives pour la période 2016-2019. Il n'a pas convaincu.

Le Conseil des Etats a également accepté par 33 voix contre 8 une augmentation du crédit destiné à la promotion des exportations. Celle-ci passe de 90,5 à 94 millions de francs. Cette aide permet de soutenir efficacement l’économie suisse, jusqu'aux PME désireuses de se lancer sur d'autres marchés.

Par 30 voix contre 13, la Chambre des cantons s'est encore ralliée au National pour relever à 30 millions le crédit de 22,8 millions pour Innotour. La commission des Etats s'était cependant opposée à cette "hausse massive" injustifiée au vu du manque de projets sur la table.

Soutien à l'hôtellerie de montagne

Mais rien n'y a fait. Les élus PDC ont unaniment plaidé la cause de l'innovation dans le domaine du tourisme. "Les familles actives dans l'hôtellerie de montagne luttent pour leur survie", a lancé Beat Rieder (PDC/VS). Deux millions de moins par année à Innotour sont durement ressentis dans ces régions périphériques, a renchéri Filippo Lombardi (PDC/TI).

Les autres crédits ont été adoptés à l'unanimité. Le Conseil fédéral a prévu 21,7 millions pour les activités de cyberadministration en faveur des PME et 17,6 millions pour la promotion de la place économique.

L'objet retourne au National pour éliminer les deux dernières divergences.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00