La Liberté

04.12.2020

Genève-Servette confirme sa supériorité lémanique

Le Canadien de Genève-Servette, Eric Fehr, sème le trouble devant Tobias Stephan. © Keystone/SALVATORE DI NOLFI
Le Canadien de Genève-Servette, Eric Fehr, sème le trouble devant Tobias Stephan. © Keystone/SALVATORE DI NOLFI
Rencontre de topscorers à Lausanne entre le Genevois Linus Omark (à gauche) et le Lausanne Ronalds Kenins. © Keystone/SALVATORE DI NOLFI
Rencontre de topscorers à Lausanne entre le Genevois Linus Omark (à gauche) et le Lausanne Ronalds Kenins. © Keystone/SALVATORE DI NOLFI
Le défenseur de Lausanne, Lukas Frick à la lutte avec l'attaquant de Genève-Servette, Joël Vermin. © Keystone/SALVATORE DI NOLFI
Le défenseur de Lausanne, Lukas Frick à la lutte avec l'attaquant de Genève-Servette, Joël Vermin. © Keystone/SALVATORE DI NOLFI
Partager cet article sur:
04.12.2020

Quelques jours après avoir dominé le LHC en quarts de finale de la Coupe de Suisse (1-0 tab), Genève-Servette s'est imposé à Malley en championnat. Un succès 3-2 grâce à Linus Omark.

Depuis la victoire de mardi en Coupe aux Vernets, une question trottait dans l'esprit de tous. Allait-on enfin voir les deux équipes utiliser comme il se doit leur potentiel offensif? La réponse fut positive sans pour autant se transformer en feu d'artifice.

Noah Rod a ouvert les hostilités à la 8e d'un tir soudain. Presque dans l'enchaînement, c'est Linus Omark qui aurait pu donner deux longueurs d'avance aux siens, mais Tobias Stephan s'est brillamment interposé. Le gardien des Lions a été déterminant à la 39e lorsqu'il a détourné le penalty de Joël Vermin.

Les Genevois ont été plus tranchants au cours de la première moitié du match, tandis que les Vaudois se sont montrés plus constants dès la réduction du score de Douay (29e) après un très joli travail préparatoire de Frick.

Mais c'est dans le troisième tiers que les esthètes ont véritablement eu voix au chapitre. Dans le camp lausannois, Denis Malgin a offert un mélange de classe, de vitesse et de précision pour égaliser à la 49e. Seulement Linus Omark a une fois de plus fait étalage de sa dextérité en mystifiant Stephan juste devant lui (56e).

Le nul après 60 minutes n'aurait sans doute pas été mal vu. Seulement le GSHC a su inscrire ce but de plus au moment où il vivait plutôt un temps faible. Mais c'est la force des équipes en confiance d'arriver à réagir de la sorte. Ce qui est certain, c'est que la partie fut très plaisante à suivre avec du rythme et de l'énergie mais peu de mauvaise agressivité.

Lausanne voit donc sa série positive en championnat se terminer à sept victoires, alors que Genève relance une petite série positive. Au classement des points par match, Lausanne (2,15) passe derrière Zoug (2,17), tandis que Genève pointe au 4e rang (1,92).

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00