La Liberté

18.06.2019

Geraint Thomas chute et abandonne

Elia Viviani et la Deceuninck-Quick Step ont été les plus forts au sprint. © KEYSTONE/EPA KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER
Elia Viviani et la Deceuninck-Quick Step ont été les plus forts au sprint. © KEYSTONE/EPA KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER


18.06.2019

Elia Viviani regoûte à la victoire. L'Italien de la Deceuninck- Quick Step a remporté la 4e étape du Tour de Suisse entre Morat et Arlesheim (164,4 km) mardi. Geraint Thomas (Ineos) a abandonné.

Promise aux sprinteurs, nombreux dans ce Tour de Suisse, cette étape l'a été. Malgré une échappée de quatre coureurs partie après une vingtaine de minutes de course composée notamment de Simon Geschke (CCC) et du membre de l'équipe Swiss Cycling Gian Friesecke, l'issue ne pouvait être autre.

Même la côte d'Eichenberg (3e catégorie) à moins de vingt kilomètres de l'arrivée n'a pu l'empêcher, les Bora-Hansgrohe de Peter Sagan, porteur du maillot jaune depuis son facile succès la veille à Morat, n'ayant de toute façon pas eu d'autre plan que de contrôler la course.

Et à ce petit jeu-là, c'est la Deceuninck Quick-Step qui a été l'équipe la meilleure. Emmené parfaitement par son poisson-pilote danois Michael Morkov, Elia Viviani a ainsi pu aller cueillir sa cinquième victoire de l'année.

Sagan 3e

"J'avais essayé hier, mais Sagan était tout simplement trop fort, a-t-il réagi. Le sprint était très différent aujourd'hui. Et, sur l'étape, la difficulté principale était la côte à 18 km de l'arrivée. J'avais les jambes fatiguées, mais j'ai pensé pouvoir le faire. Et puis l'équipe a fait un travail fantastique. Cela me rend heureux puisque je n'avais pas gagné depuis longtemps."

Le champion d'Italie a résisté à tout le monde, et surtout à Peter Sagan. Même si le Slovaque a tout donné, il a finalement dû terminer troisième. Michael Matthews (Sunweb) l'a en effet coiffé dans les derniers mètres. Sans conséquence, certes, puisque Sagan conserve la tête du général. Mais l'Australien en profite pour prendre la deuxième place à Kasper Asgreen grâce aux bonifications engrangées à l'arrivée. Il compte dix secondes de retard sur le triple champion du monde.

Thomas abandonne

Reste à voir si Sagan pourra conserver sa tunique mercredi, lors de la 5e étape entre Münchenstein et Einsiedeln (177 km). Un parcours qui affiche un total de 2750 mètres de montée. Quoiqu'il en soit, Geraint Thomas ne pourra pas en profiter pour afficher des ambitions.

Le groupe des prétendants à la victoire finale a en effet perdu un élément de choix . Le dernier vainqueur du Tour de France a chuté à 32 kilomètres de la ligne. Sonné, mais sans donner l'impression d'avoir été grièvement touché (quelques grosses égratignures sur le haut du corps et une arcade ouverte), le Britannique a quand même dû laisser partir le peloton pour se faire soigner.

Compréhensible, mais voilà un nouveau leader Ineos (après Chris Froome la semaine dernière sur le Dauphiné) qui est contraint à l'abandon. Même si, contrairement à son équipier, Thomas devrait pouvoir tenir sa place sur la Grande Boucle.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00