La Liberté

11.09.2019

Greenpeace bloque le déchargement de charbon dans le port de Gdansk

Les militants de Greenpeace ont bloqué le déchargement de charbon d'un cargo venant du Mozambique dans le port de Gdansk . © KEYSTONE/AP Greenpeace
Les militants de Greenpeace ont bloqué le déchargement de charbon d'un cargo venant du Mozambique dans le port de Gdansk . © KEYSTONE/AP Greenpeace


11.09.2019

Les militants de Greenpeace ont bloqué mercredi matin le déchargement de charbon d'un cargo venant du Mozambique dans le port de Gdansk (nord). Cette action a lieu deux jours après une tentative d'empêcher le même navire d'accoster.

"A l'aube, 29 militants de Greenpeace sont montés sur deux grues dans un terminal charbonnier du port de Gdansk", a déclaré à l'AFP Katarzyna Guzek, porte-parole de la branche polonaise de Greenpeace. La police de Gdansk a confirmé à l'AFP l'opération des écologistes.

Elle a indiqué qu'elle était présente sur le terrain, mais n'entreprendrait aucune action avant de consulter les autorités portuaires. "D'abord nous avons bloqué l'entrée au port de ce navire, maintenant nous interdisons le déchargement", a dit Mme Guzek.

Les activistes ont accroché aux grues deux banderoles de 20 mètres de long chacune portant l'inscription "La Pologne sans charbon 2030", demandant au gouvernement polonais de protéger le climat et d'adopter un plan de transition pour l'abandon du charbon à l'horizon de 2030.

Dépendance réduite

Dans la nuit de lundi à mardi, des gardes-frontières polonais armés de mitrailleuses sont montés à bord du voilier de Greenpeace Rainbow Warrior qui bloquait un terminal charbonnier dans le port de Gdansk, pour empêcher le cargo d'accoster. Les militants écologistes avaient auparavant écrit sur la coque du cargo "Stoppez le charbon" en grandes lettres blanches.

Sur 18 personnes présentes à bord, deux - une militante autrichienne et le capitaine, qui est citoyen autrichien - ont été interpellés, tandis que les seize autres ont été débarqués et relâchés après le contrôle d'identité. Ils sont revenus à bord du bateau qui a été remorqué à l'extérieur du port. Le parquet polonais a indiqué que des décisions concernant les deux personnes interpellées seraient annoncées mercredi.

Le gouvernement conservateur nationaliste polonais a choisi de réduire seulement graduellement la dépendance de l'économie du pays vis-à-vis du charbon dont la Pologne possède d'importantes réserves. Varsovie et Budapest ont refusé la proposition de l'Union Européenne d'éliminer les émissions de gaz à effet de serre en 2050, estimant que cet objectif était incompatible avec le développement de leurs économies.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00