La Liberté

23.02.2018

Huit inculpés pour le meurtre d'un célèbre défenseur des éléphants en Tanzanie

Selon un recensement, la population de pachydermes en Tanzanie a diminué de 60% entre 2009 et 2014. © KEYSTONE/AP Great Elephant Census, Vulcan Inc
Selon un recensement, la population de pachydermes en Tanzanie a diminué de 60% entre 2009 et 2014. © KEYSTONE/AP Great Elephant Census, Vulcan Inc


23.02.2018

Huit personnes ont été inculpées vendredi devant un tribunal tanzanien pour le meurtre en août 2017 d'un célèbre défenseur sud-africain de l'environnement et des éléphants, Wayne Lotter. La célèbre primatologue Jane Goodall avait salué en ce dernier un "héros".

Ces individus ont été inculpés pour meurtre et conspiration en vue de commettre un meurtre, selon des documents judiciaires consultés par l'AFP.

Wayne Lotter, 51 ans, qui s'était consacré à la lutte contre le braconnage des éléphants en Tanzanie, avait été tué par balle par des inconnus à Dar es Salaam en août 2017. Si les motivations des auteurs ne sont pas connues, ses collègues pensent que M. Lotter a payé les frais de son combat.

"Menaces personnelles"

Au lendemain de l'assassinat de M. Lotter, co-fondateur de la branche tanzanienne de la fondation de protection de la nature Pams (Protected Area Management Solutions), la célèbre primatologue Jane Goodall avait salué un "héros", qui avait dû faire face à "des menaces personnelles" dans sa lutte contre le braconnage.

"Nous félicitons la police tanzanienne pour l'arrestation et l'inculpation de ces individus", a déclaré Pams dans un communiqué.

"Wayne était un défenseur de l'environnement visionnaire travaillant avec une détermination infatigable pour sauver la faune tanzanienne. Nous sommes soulagés que les personnes responsables de sa mort aient été arrêtées et soient poursuivies en justice", a ajouté l'organisation.

Efforts payants

La Tanzanie, l'un des pays qui comptent la plus importante population d'éléphants sur le continent africain, est aussi l'un des plus touchés par le braconnage. Un recensement récent notait que la population de pachydermes y a diminué de 60% entre 2009 et 2014.

La fondation Pams estime toutefois qu'une "réduction considérable" du braconnage a été constatée depuis 2014, notamment grâce aux efforts d'une unité tanzanienne d'élite spécialisée dans les crimes "graves" nationaux et internationaux (NTSCIU), dont le braconnage.

Pams aide au financement de cette unité, qui a arrêté près de 900 braconniers ces dernières années. Parmi eux, la Chinoise Yang Fenlan, surnommée la "reine de l'ivoire", actuellement jugée en Tanzanie pour le trafic illégal de 706 défenses d'éléphants entre 2000 et 2014.

ats, afp

Dans la même rubrique
Coupe du monde 2018
Coupe du monde 2018

Du 14 juin au 15 juillet, ne manquez rien de la grande fête du ballon rond!

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans les oreilles des programmateurs
Dans les oreilles des programmateurs

Cet été, découvrez les coups de coeur musicaux des programmateurs des festivals du canton.

Offre estivale exclusive
Offre estivale exclusive

Séjour authentique en Aveyron, pays du couteau, du fromage et des grands espaces!

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00