La Liberté

13.08.2019

Incendie de Notre-Dame: la décontamination du quartier démarre

L'incendie qui a en partie détruit la cathédrale a fait fondre et s'écouler d'une part, et libéré sous formes de particules d'autre part, les centaines de tonnes de plomb contenues dans la flèche et la toiture. © Keystone/EPA/CHRISTOPHE PETIT TESSON
L'incendie qui a en partie détruit la cathédrale a fait fondre et s'écouler d'une part, et libéré sous formes de particules d'autre part, les centaines de tonnes de plomb contenues dans la flèche et la toiture. © Keystone/EPA/CHRISTOPHE PETIT TESSON


13.08.2019

Un conteneur jaune et des tuyaux viennent d'être déposés à proximité de la rue de la Cité, sur l'île du même nom au coeur de Paris. Il s'agissait du début mardi du nettoyage du plomb, toxique, répandu par l'incendie de la cathédrale Notre-Dame.

Au bout du quai du Marché neuf, un camion semi-remorque vient de repartir après avoir débarqué du matériel lourd: deux conteneurs, d'énormes bidons en plastique, des tuyaux, divers pompes et appareils. Trois policiers veillent à ce que les touristes ne franchissent pas les barrières, pendant qu'un guide raconte bruyamment à un groupe espagnol huit siècles d'histoire de la cathédrale ravagée par un incendie le 15 avril.

L'incendie qui a en partie détruit la cathédrale a fait fondre et s'écouler d'une part, et libéré sous formes de particules d'autre part, les centaines de tonnes de plomb contenues dans la flèche et la toiture. La Ville de Paris a été critiquée par plusieurs associations pour n'avoir pas révélé l'étendue de la contamination et avoir pris trop tard des mesures de précaution.

Jusqu'au 23 août

Les travaux qui débutent s'étaleront jusqu'au 23 août. Au total 10'200 m2 environ doivent être décontaminés par divers procédés. Première phase: aspirer tout ce qui peut l'être sur l'asphalte de la rue de la Cité, puis un brossage avec un produit tensio-actif et enfin un rinçage à haute pression permettant une récupération immédiate des eaux par aspiration.

La zone 2 concernera l'ensemble du parvis ainsi que l'angle de la rue d'Arcole et de la rue du Cloître, sur le flanc nord du site, où rien n'indiquait mardi l'imminence de travaux.

Certains revêtements de diverses natures, autres que l'asphalte, nécessiteront des méthodes différentes de nettoyage. Pour le granit ou le travertin, un gel désincrustant dépolluant sera badigeonné à l'aide d'une brosse. Après un temps de séchage de trois jours, le gel solidifié sera retiré.

A la fin des opérations, un contrôle de leur efficacité devra encore être opéré. Suspendu fin juillet en raison de la nécessité d'évaluer les risques, le gigantesque chantier de sauvetage de Notre-Dame proprement dit devrait reprendre le 19 août.

ats, afp

Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Suivez-nous sur insta

L’actu de votre région aussi sur @lalibfribourg

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00