La Liberté

19.01.2019

Inde: démonstration de force à Calcutta de l'opposition à Modi

Au pouvoir depuis sa victoire électorale en 2014, le premier ministre indien Modi reste très populaire mais se heurte à un mécontentement croissant lié au chômage et aux inégalités. © Keystone/AP/BIKAS DAS
Au pouvoir depuis sa victoire électorale en 2014, le premier ministre indien Modi reste très populaire mais se heurte à un mécontentement croissant lié au chômage et aux inégalités. © Keystone/AP/BIKAS DAS


19.01.2019

Les partis d'opposition en Inde ont rassemblé samedi à Calcutta un demi-million de leurs partisans pour une démonstration de force contre le premier ministre Narendra Modi, à l'approche d'élections nationales en avril-mai. Cinq mille policiers avaient été mobilisés.

Selon la police de Calcutta, 500'000 personnes ont participé à cette manifestation intitulée "Unite India" ("Unissons l'Inde") durant laquelle des dirigeants de toutes les composantes de l'opposition s'en sont pris à M. Modi et son parti nationaliste hindou, le Bharatiya Janata Party (BJP).

Les prises de parole étaient retransmises sur vingt écrans géants devant une foule agitant des drapeaux aux couleurs nationales et les insignes d'une myriade de mouvements. Cinq mille policiers avaient été mobilisés pour assurer la sécurité de la manifestation, organisée par le gouvernement de l'Etat du Bengale occidental dont Calcutta est la capitale.

"Le gouvernement Modi a dépassé sa date d'expiration", a déclaré, juchée sur une immense estrade, Mamata Banerjee, la ministre en chef de l'Etat du Bengale occidental. Rahul Gandhi, le dirigeant du principal parti de l'opposition, le Congrès, ne participait pas à la manifestation mais y avait envoyé des représentants.

"Premier ministre publicitaire"

"Narendra Modi est un premier ministre publicitaire, nous avons besoin d'un premier ministre qui agisse", a déclaré de son côté le ministre en chef de l'Andhra Pradesh (sud), Chandrababu Naidu. L'opposition ne s'est pas réunie formellement dans un bloc commun mais s'est alliée dans certains Etats en vue des élections.

M. Modi, qui effectuait samedi une tournée d'inspection de matériel militaire dans le Gujarat (ouest), a accusé l'opposition de ne s'occuper que de ses propres intérêts. "L'alliance n'est pas contre moi, elle est contre l'Inde", a déclaré M. Modi, cité par le quotidien Hindustan Times.

Au pouvoir depuis sa victoire électorale en 2014, M. Modi reste très populaire mais se heurte à un mécontentement croissant lié au chômage et aux inégalités. Le BJP a essuyé à la surprise générale une défaite en décembre lors d'élections générales en perdant trois Etats clefs (Rajashtan, Madhya Pradesh et Chhattisgarh) au profit du Congrès.

ats, afp

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00