La Liberté

02.08.2020

Kyrgios annonce son forfait à l'US Open à cause du Covid-19

Nick Kyrgios estime qu'il y a trop de risques à jouer aux Etats-Unis. © KEYSTONE/EPA/LUKAS COCH
Nick Kyrgios estime qu'il y a trop de risques à jouer aux Etats-Unis. © KEYSTONE/EPA/LUKAS COCH
Partager cet article sur:
02.08.2020

L'Australien Nick Kyrgios, 40e mondial, a annoncé samedi qu'il ne se rendrait pas à New York pour y disputer l'US Open (31 août/13 septembre).

Il se justifie par les risques liés à la pandémie de coronavirus aux Etats-Unis.

"Je ne jouerai pas cette année à l'US Open. Cela me fait mal au fond... Mais je fais cela pour les gens, pour mes Australiens, pour les centaines de milliers d'Américains qui ont perdu la vie, pour vous tous", a-t-il déclaré sur Twitter.

La décision de Kyrgios était attendue, deux jours après son forfait pour le Masters 1000 de Cincinnati, délocalisé à Flushing Meadows la semaine précédant le tournoi du Grand Chelem.

Comme lui, sa compatriote Ashleigh Barty a également renoncé cette semaine à participer à l'US Open.

Dans son message vidéo, il a estimé qu'il était temps de se focaliser sur "ce qui est important, à savoir la santé et la sécurité", tout en prenant soin de ne pas critiquer la Fédération américaine de tennis pour sa décision de maintenir l'événement.

Kyrgios s'en est aussi pris aux "joueurs égoïstes", sans les nommer. "Vous devez agir dans l'intérêt de l'autre et travailler ensemble, vous ne pouvez pas danser sur des tables et faire de l'argent pour vous frayer un chemin à travers l'Europe ou essayer de gagner rapidement de l'argent en organisant une exhibition".

Dans sa ligne de mire: Novak Djokovic, qui a été testé positif au Covid-19 après avoir organisé un tournoi amical en juin, sans distanciation sociale respectée. Alexander Zverev, également, qui avait été vu en train de faire la fête, quelques jours après sa participation au tournoi de Djokovic, et a lui aussi contracté le virus.

Kyrgios, qui avait déjà été vindicatif à leur endroit début juillet, leur a enjoint de "penser aux autres pour une fois". "C'est de cela qu'il s'agit avec ce virus, il ne se soucie pas de votre classement mondial ou de votre argent, agissez de manière responsable. À ces joueurs, je dis bonne chance. Vous jouez à vos risques et périls et cela ne me pose aucun problème."

ats, afp

suivez-nous sur insta

 

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00