La Liberté

23.09.2018

L'accusatrice de Kavanaugh témoignera jeudi au Sénat US

Dans son témoignage initialement paru dans le Washington Post, Christine Blasey Ford avait expliqué que Brett Kavanaugh (photo) et un ami, "complètement ivres", l'avaient coincée dans une chambre, plaquée sur un lit et avait cherché à la déshabiller, avant qu'elle ne parvienne à s'enfuir. © KEYSTONE/AP/MANUEL BALCE CENETA
Dans son témoignage initialement paru dans le Washington Post, Christine Blasey Ford avait expliqué que Brett Kavanaugh (photo) et un ami, "complètement ivres", l'avaient coincée dans une chambre, plaquée sur un lit et avait cherché à la déshabiller, avant qu'elle ne parvienne à s'enfuir. © KEYSTONE/AP/MANUEL BALCE CENETA


23.09.2018

Christine Blasey Ford, une enseignante californienne qui accuse d'agression sexuelle Brett Kavanaugh, candidat à la Cour suprême des Etats-Unis, témoignera jeudi devant la commission des Affaires judiciaires du Sénat. Ses avocats l'ont annoncé dimanche.

La commission judiciaire du Sénat mène depuis plusieurs semaines les auditions de confirmation de Brett Kavanaugh, choisi par Donald Trump pour siéger à la Cour suprême.

La procédure a été perturbée la semaine passée par les accusations formulées par Christine Blasey Ford, psychologue et professeur de psychologie clinique à l'Université de Palo Alto.

Dans un courrier adressé en juillet à la sénatrice Dianne Feinstein, elle accusait le juge Kavanaugh d'avoir tenté de la violer alors qu'ils étaient lycéens et demandait que cette révélation soit conservée secrète. Elle a fini par accepter de sortir de son anonymat.

"En dépit de menaces réelles sur sa sécurité et sur sa vie, le Dr Ford pense qu'il est important que les sénateurs l'entendent directement sur l'agression sexuelle commise contre elle", indiquent ses avocats Debra Katz, Lisa Banks et Michael Bromwich dans un communiqué publié dimanche.

Tentative d'obstruction

Pour Donald Trump et la Maison Blanche, qui ont réaffirmé leur soutien au juge Kavanaugh, les accusations tardives de Christine Blasey Ford relèvent d'une tentative d'obstruction visant à bloquer le processus de validation de sa nomination à la Cour suprême.

Les membres de la commission sénatoriale ont reporté la date du vote qui devait décider de la confirmation de Kavanaugh. Et l'affaire prend un tour particulier, à six semaines des élections intermédiaires du 6 novembre prochain.

Les faits allégués par Ford remontent à 1982. Elle avait alors 15 ans, Kavanaugh en avait deux de plus. Le juge a démenti ses accusations.

ats, reu

UNE LIBERTÉ ABSOLUE!
UNE LIBERTÉ ABSOLUE!

Toute l’actualité de La Liberté sur vos supports numériques dès Fr. 9.- /mois !

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00