La Liberté

23.07.2019

L'ambassadeur de l'eau en Suisse interrompt son projet en Sibérie

Ernst Bromeis a abandonné sa traversée à la nage du lac Baïkal en raison de problèmes cardiaques (archives). © KEYSTONE/PATRICK STRAUB
Ernst Bromeis a abandonné sa traversée à la nage du lac Baïkal en raison de problèmes cardiaques (archives). © KEYSTONE/PATRICK STRAUB


23.07.2019

"L'ambassadeur de l'eau" en Suisse, le grison Ernst Bromeis, a interrompu sa traversée à la nage du lac Baïkal, en Sibérie. Des troubles du rythme cardiaque l'ont forcé à abandonner son expédition.

Ernst Bromeis a annoncé mardi qu'il mettait un terme à sa traversée, car il a eu des problèmes cardiaques dix jours après son départ. Son coeur bat très rapidement. Une crise cardiaque dans l'eau mettrait sa vie en danger. Il doit rentrer en Suisse pour des contrôles médicaux.

Le Grison âgé de 51 ans avait déjà nagé 60 km lorsqu'il dû abandonner. L'athlète voulait traverser le lac Baïkal dans sa longueur, sur près de 900 km, sans bateau d'accompagnement.

Le bien le plus précieux de la planète

Le but de son expédition était de "gagner des ambassadeurs de l'eau dans le monde entier, qui s'engagent pour le bien le plus précieux de la planète Terre". Le lac Baïkal est la plus grande réserve d'eau potable au monde.

En 2014, Ernst Bromeis a été le premier à descendre le Rhin à la nage, de sa source dans les Apes à son embouchure dans la mer du Nord, soit 1247 km. Il a aussi traversé les 200 lacs des Grisons et les plus grands lacs de chaque canton.

ats

Articles les plus lus
Dans la même rubrique
Abonnez-vous pour 9.-/mois
Abonnez-vous pour 9.-/mois

25 articles par mois, l’info qu’il vous faut quand il faut. Pour ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent.

Les perles de nos archives

Chaque semaine, notre rédaction met en valeur une thématique à travers le prisme des 147 ans d'histoire de «La Liberté».

La Liberté - Bd de Pérolles 42 / 1700 Fribourg
Tél: +41 26 426 44 11 / Fax: +41 26 426 44 00